Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

Dans le secret de la haute couture

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : Mario Draghi voit la vie en rose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'"apartheid" de Manuel Valls : un grand mot et des petits remèdes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emailgate" : "Hillary est sa pire ennemie"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

DÉBAT

La Libye dans le chaos : l'avenir du pays se joue-t-il au Maroc ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En trois ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

DÉBAT

Départementales 2015 : le Parti socialiste doit-il s'inquiéter ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang procède à un nouveau tir de missiles

Dernière modification : 27/05/2009

La Corée du Nord a procédé à un nouveau tir de missile dans la mer Jaune, au lendemain des deux essais balistiques menés sur sa côte est. L'ONU annonce qu'une résolution censées sanctionner Pyongyang est à l'étude.

AFP - Le Conseil de sécurité de l'ONU a besoin de temps pour mettre au point les termes d'une résolution qui devrait sanctionner la Corée du Nord pour avoir procédé à de nouveaux essais nucléaire et balistiques, ont indiqué mardi des diplomates.

"Nous travaillons, nous avons besoin d'un peu de temps", a déclaré à la presse l'ambassadeur de France, Jean-Maurice Ripert, au sortir d'une réunion dite "P5 + 2", entre les cinq membres permanents du Conseil dotés du droit de veto (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie), le Japon et la Corée du Sud.

"Nos discussions et délibérations vont en effet prendre un peu de temps", a déclaré pour sa part l'ambassadrice des Etats-Unis, Susan Rice.

"Nous avons eu une bonne première discussion, productive, sur les éléments d'un projet de résolution. C'étaient des discussions très sérieuses et concrètes. Elles ne constituent qu'un premier pas", a-t-elle ajouté, parlant au nom de l'ensemble du groupe.

Soulignant qu'il s'agissait de "questions compliquées qui exigent la plus grande attention", Mme Rice a affirmé que les sept pays étaient "d'accord sur les objectifs de la résolution".

"Nous avons en commun une série d'objectifs qui visent à faire savoir de façon très claire et sans ambigüité que les actes de la Corée du Nord vont à l'encontre de la paix et de la sécurité régionales, violent le droit international et doivent être traités franchement et sérieusement," a-t-elle dit.

L'ambassadrice des Etats-Unis n'est pas entrée dans les détails, se contentant d'estimer que les discussions avaient "pris un très bon départ".

Le "P5 + 2" cherche d'abord à s'entendre sur les éléments constitutifs d'un projet de résolution avant de les présenter aux autres membres du Conseil de sécurité.

Pyongyang a annoncé lundi avoir effectué "avec succès" un nouvel essai nucléaire -- après un premier en octobre 2006 -- faisant fi des pressions internationales visant à la faire renoncer à son programme nucléaire. Le régime communiste a également procédé le même jour au tir de missiles de courte portée.

Le Conseil a condamné cet essai nucléaire comme étant une violation de ses résolutions et annoncé qu'il mettait en chantier une nouvelle résolution.

Les diplomates avaient alors indiqué que cette résolution devrait comporter des "mesures fortes" à l'égard de Pyongyang, certains notamment les Français parlant ouvertement de "sanctions supplémentaires".

La Corée du Nord est déjà sous le coup de sanctions du Conseil de sécurité pour ses activités nucléaires.

La Corée du Nord a procédé mardi (mercredi à Séoul) à un nouveau tir de missile, a indiqué l'agence sud-coréene Yonhap.

Première publication : 27/05/2009

COMMENTAIRE(S)