Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Time Warner et AOL en instance de divorce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2009

Après huit ans d'un mariage mouvementé, Time Warner a confirmé qu’il allait se séparer d'AOL. La filiale Internet devrait faire son entrée en Bourse avant la fin de l'année. Et devenir ainsi une société indépendante.

AFP - Le groupe américain de médias Time Warner a annoncé jeudi la mise en Bourse de sa filiale internet AOL avant la fin de l'année, mettant ainsi un point final à l'un des rapprochements les plus désastreux de l'histoire de l'économie moderne.

Les actions d'AOL seront distribuées aux actionnaires actuels de Time Warner, selon un communiqué publié par l'entreprise, qui ne recueillera donc aucun bénéfice particulier de cette opération.

"Nous estimons qu'une séparation est la meilleure solution tant pour Time Warner que pour AOL", a commenté le Pdg Jeff Bewkes.

Avant la mise en Bourse d'AOL, que le groupe espère boucler "vers la fin de l'année", Time Warner rachètera à Google ses 5% dans AOL. Il portera ainsi sa participation dans sa filiale à 100%.

Le groupe avait indiqué fin avril étudier une scission "d'une ou plusieurs parties de l'activité d'AOL", transférée aux actionnaires actuels du groupe, "via une seule ou plusieurs transactions".

Time Warner avait racheté l'ancienne America On Line en 2001, au plus fort de la "bulle internet". L'opération valorisait AOL 165 milliards de dollars et avait accordé aux actionnaires de la jeune pousse internet 55% du capital de la société fusionnée.

Mais elle s'est avérée catastrophique pour le groupe, qui a dû déprécier massivement dans ses comptes la valeur d'AOL dès 2002 et l'éclatement de la bulle: le groupe avait alors enregistré une perte nette de 99 milliards de dollars, et les pertes des activités internet continuent encore aujourd'hui de plomber les comptes de l'ensemble.
 

Première publication : 28/05/2009

COMMENTAIRE(S)