Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

Economie

Time Warner et AOL en instance de divorce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2009

Après huit ans d'un mariage mouvementé, Time Warner a confirmé qu’il allait se séparer d'AOL. La filiale Internet devrait faire son entrée en Bourse avant la fin de l'année. Et devenir ainsi une société indépendante.

AFP - Le groupe américain de médias Time Warner a annoncé jeudi la mise en Bourse de sa filiale internet AOL avant la fin de l'année, mettant ainsi un point final à l'un des rapprochements les plus désastreux de l'histoire de l'économie moderne.

Les actions d'AOL seront distribuées aux actionnaires actuels de Time Warner, selon un communiqué publié par l'entreprise, qui ne recueillera donc aucun bénéfice particulier de cette opération.

"Nous estimons qu'une séparation est la meilleure solution tant pour Time Warner que pour AOL", a commenté le Pdg Jeff Bewkes.

Avant la mise en Bourse d'AOL, que le groupe espère boucler "vers la fin de l'année", Time Warner rachètera à Google ses 5% dans AOL. Il portera ainsi sa participation dans sa filiale à 100%.

Le groupe avait indiqué fin avril étudier une scission "d'une ou plusieurs parties de l'activité d'AOL", transférée aux actionnaires actuels du groupe, "via une seule ou plusieurs transactions".

Time Warner avait racheté l'ancienne America On Line en 2001, au plus fort de la "bulle internet". L'opération valorisait AOL 165 milliards de dollars et avait accordé aux actionnaires de la jeune pousse internet 55% du capital de la société fusionnée.

Mais elle s'est avérée catastrophique pour le groupe, qui a dû déprécier massivement dans ses comptes la valeur d'AOL dès 2002 et l'éclatement de la bulle: le groupe avait alors enregistré une perte nette de 99 milliards de dollars, et les pertes des activités internet continuent encore aujourd'hui de plomber les comptes de l'ensemble.
 

Première publication : 28/05/2009

COMMENTAIRE(S)