Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage reste stable à 8,2 % au mois de mai

Dernière modification : 28/05/2009

Le nombre de demandeurs d'emplois a très légèrement baissé de 0,4 % en Allemagne, au mois de mai. Il s'agit toutefois d'un chiffre à prendre avec prudence, selon les analystes, car le système de comptage des chômeurs vient d'être modifié.

AFP - Le marché de l'emploi est resté stable en Allemagne en mai malgré la crise, selon des chiffres du chômage publiés jeudi par l'agence fédérale pour l'emploi.

Le taux de chômage brut, indicateur de référence dans le débat public, a baissé de 0,4% à 8,2%, contre 8,6% en avril, et près de 3,5 millions de personnes étaient à la recherche d'un emploi en Allemagne en mai.

En données brutes, le nombre de chômeurs a baissé de 127.000, mais il est resté stable (+1.000) en données corrigées des variations saisonnières et calendaires (CVS), les chiffres les plus suivis par les économistes.

Alors que "l'économie allemande connaît une sévère récession", souligne l'agence pour l'emploi dans son communiqué, les chiffres du chômage sont allégés par "le fort recours au chômage partiel et la réduction du nombre de personnes sur le marché de l'emploi".

Mais selon les analystes, ces chiffres de mai sont à prendre avec des pincettes, le système de comptage ayant été modifié. Environ 20.000 chômeurs du mois d'avril sont sortis des statistiques parce qu'ils suivent des formations, explique ainsi Jennifer McKeown de Capital Economics.

"Un chiffre de 21.000 chômeurs en données CVS" correspond davantage à la réalité, au lieu des 1.000 annoncés par l'agence pour l'emploi, et "en apparence, il n'a pas l'air si mal", juge-t-elle. "Toutefois, les estimations d'embauche montrent que les entreprises comptent effectuer de lourdes coupes dans leurs effectifs", dit-elle.

Première publication : 28/05/2009

COMMENTAIRE(S)