Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Economie

Le taux de chômage reste stable à 8,2 % au mois de mai

Dernière modification : 28/05/2009

Le nombre de demandeurs d'emplois a très légèrement baissé de 0,4 % en Allemagne, au mois de mai. Il s'agit toutefois d'un chiffre à prendre avec prudence, selon les analystes, car le système de comptage des chômeurs vient d'être modifié.

AFP - Le marché de l'emploi est resté stable en Allemagne en mai malgré la crise, selon des chiffres du chômage publiés jeudi par l'agence fédérale pour l'emploi.

Le taux de chômage brut, indicateur de référence dans le débat public, a baissé de 0,4% à 8,2%, contre 8,6% en avril, et près de 3,5 millions de personnes étaient à la recherche d'un emploi en Allemagne en mai.

En données brutes, le nombre de chômeurs a baissé de 127.000, mais il est resté stable (+1.000) en données corrigées des variations saisonnières et calendaires (CVS), les chiffres les plus suivis par les économistes.

Alors que "l'économie allemande connaît une sévère récession", souligne l'agence pour l'emploi dans son communiqué, les chiffres du chômage sont allégés par "le fort recours au chômage partiel et la réduction du nombre de personnes sur le marché de l'emploi".

Mais selon les analystes, ces chiffres de mai sont à prendre avec des pincettes, le système de comptage ayant été modifié. Environ 20.000 chômeurs du mois d'avril sont sortis des statistiques parce qu'ils suivent des formations, explique ainsi Jennifer McKeown de Capital Economics.

"Un chiffre de 21.000 chômeurs en données CVS" correspond davantage à la réalité, au lieu des 1.000 annoncés par l'agence pour l'emploi, et "en apparence, il n'a pas l'air si mal", juge-t-elle. "Toutefois, les estimations d'embauche montrent que les entreprises comptent effectuer de lourdes coupes dans leurs effectifs", dit-elle.

Première publication : 28/05/2009

COMMENTAIRE(S)