Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Les écuries conditionnent leur participation au championnat 2010

Dernière modification : 29/05/2009

Après avoir menacé la Fédération internationale automobile (FIA) de se retirer des circuits, les écuries de Formule 1 se sont engagées à participer au championnat du monde 2010. Sous certaines conditions.

AFP - Toutes les écuries de Formule 1 se sont engagées sous conditions pour le Championnat du monde 2010, a annoncé vendredi l'association des écuries (FOTA).
  
Les écuries conditionnent leur participation au renouvellement de l'Accord Concorde (qui régit la participation des écuries jusqu'en 2012) afin que ce dernier "garantisse le futur du sport en liant toutes les parties dans une relation formelle qui assurera (sa) stabilité grâce à une gouvernance saine".
  
Les écuries veulent en outre que "la base du règlement 2010 soit celui de 2009, amendé avec les propositions soumises par la FOTA à la FIA", selon le communiqué de la FOTA.
  
Les écuries sont en conflit avec la fédération internationale de l'automobile (FIA) qui entend plafonner dès la saison prochaine des budgets à 45 millions d'euros environ (salaires des pilotes et autres dépenses marketing exclus) pour les écuries le souhaitant qui, en contrepartie, disposeront d'avantages techniques indéniables.
  
Les grosses équipes ont tout à perdre. Avec des budgets très largement supérieurs au plafond, elles pourront participer au championnat, mais devront composer avec des règles plus restrictives, qui les pénaliseront d'environ deux à trois secondes au tour.
  
Cette disposition, destinée à faire entrer de nouvelles équipes en F1, provoquerait la constitution d'un Championnat à deux vitesses, que refuse le plateau actuel.
  
La date limite d'inscription au Championnat du monde 2010 est fixée à vendredi.

Première publication : 29/05/2009

COMMENTAIRE(S)