Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Sports

Paul Le Guen règle ses comptes avec le PSG

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2009

Dans une interview au quotidien sportif L'Équipe, l'entraîneur du PSG, qui quittera le club en fin de saison, règle ses comptes. Il fustige notamment l'"incompétence" de son ancien partenaire Alain Roche, aujourd'hui en charge du recrutement.

AFP - "Je ne mesurais pas à quel point son incompétence et sa médiocrité allaient me pénaliser", explique l'entraîneur du Paris SG Paul Le Guen, qui quittera le club en fin de saison, à propos du responsable du recrutement, Alain Roche, dans un entretien publié vendredi par L'Equipe.

"Alain, je connaissais sa personnalité, explique Le Guen. Je savais que je ne pourrais pas compter sur lui pour m'aider à défendre au mieux les intérêts sportifs du club. Il cherche constamment à faire allégeance avec l'autorité, mais je ne mesurais pas à quel point son incompétence et sa médiocrité allaient me pénaliser."

Le technicien s'en prend aussi à Bruno Skropeta, directeur de la communication: "On ne sait pas s'il est directeur de la communication du club ou attaché de presse de certains joueurs."

Paul Le Guen se dit également en accord avec les critiques exprimées par Claude Makelele dans son livre, qui avait notamment évoqué des "saletés" à nettoyer à tous les niveaux du club. "Je n'emploie pas ces mots-là mais il y a effectivement au club des rentes de situation".

Le Guen juge enfin comme une erreur le mot d'ordre "S'il y a des problèmes, voyez Claude (Makelele)", lancé par l'actionnaire-président Sébastien Bazin dans le vestiaire le jour de l'annonce officielle d'un changement d'entraîneur en fin de saison.
 

Première publication : 29/05/2009

COMMENTAIRE(S)