Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Youssouf Fofana reconnaît avoir tué seul Ilan Halimi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2009

Youssouf Fofana, jugé à huis clos depuis un mois pour l'assassinat, en 2006, d'Ilan Halimi, un jeune homme de confession juive, a reconnu avoir tué seul sa victime, après l'avoir séquestrée et torturée pendant trois semaines.

AFP - Youssouf Fofana, chef présumé du "gang des barbares", jugé à Paris depuis un mois, a confirmé jeudi avoir tué seul le jeune juif Ilan Halimi en 2006, à l'issue de trois semaines d'une séquestration ponctuée d'actes de torture, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Fofana n'avait pas contesté les faits au cours de l'instruction mais c'est la première fois qu'il les reconnaît à ce procès devant les assises des mineurs, où il comparaît à huis clos avec 26 coaccusés depuis le 29 avril.

Alors que témoignaient à la barre deux médecins légistes ayant examiné le corps de la vicitime, l'accusé principal a répondu à une question de la partie civile : "Oui c'est moi qui l'ai fait, vous savez bien que je l'ai fait!", selon une source proche du dossier,

"Il a reconnu avoir versé un liquide inflammable (sur le corps d'Ilan) et l'avoir allumé avec un briquet", a par ailleurs déclaré une source présente à l'audience, jointe par l'AFP.

Ilan Halimi, séquestré et torturé trois semaines dans un appartement puis un cave d'une cité HLM de Bagneux (Hauts-de-Seine), avait été abandonné au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne le 13 février 2006. Il est mort lors de son transfert à l'hôpital.

L'autopsie de son corps avait révélé des brûlures, vraisemblablement causées par de l'alcool à brûler, sur l'ensemble du thorax et du dos, sur le front, les cuisses, les mollets, les bras et les mains. Le corps portait aussi trace de quatre plaies au cou, dont une à la veine jugulaire, ainsi qu'une "plaie pénétrante" à la hanche gauche, "causées par un instrument tranchant et piquant", d'après l'acte d'accusation.

Selon les sources jointes par l'AFP, Fofana n'a donné aucune précision sur les coups de couteau qu'on lui reproche d'avoir donnés.

Il doit répondre d'assassinat car l'accusation a retenu la thèse de la préméditation. L'enquête avait démontré qu'au moment de déplacer l'otage le 13 février, de l'alcool à brûler avait été apporté par Fofana et dissimulé par lui dans une voiture.

Première publication : 29/05/2009

COMMENTAIRE(S)