Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Youssouf Fofana reconnaît avoir tué seul Ilan Halimi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2009

Youssouf Fofana, jugé à huis clos depuis un mois pour l'assassinat, en 2006, d'Ilan Halimi, un jeune homme de confession juive, a reconnu avoir tué seul sa victime, après l'avoir séquestrée et torturée pendant trois semaines.

AFP - Youssouf Fofana, chef présumé du "gang des barbares", jugé à Paris depuis un mois, a confirmé jeudi avoir tué seul le jeune juif Ilan Halimi en 2006, à l'issue de trois semaines d'une séquestration ponctuée d'actes de torture, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Fofana n'avait pas contesté les faits au cours de l'instruction mais c'est la première fois qu'il les reconnaît à ce procès devant les assises des mineurs, où il comparaît à huis clos avec 26 coaccusés depuis le 29 avril.

Alors que témoignaient à la barre deux médecins légistes ayant examiné le corps de la vicitime, l'accusé principal a répondu à une question de la partie civile : "Oui c'est moi qui l'ai fait, vous savez bien que je l'ai fait!", selon une source proche du dossier,

"Il a reconnu avoir versé un liquide inflammable (sur le corps d'Ilan) et l'avoir allumé avec un briquet", a par ailleurs déclaré une source présente à l'audience, jointe par l'AFP.

Ilan Halimi, séquestré et torturé trois semaines dans un appartement puis un cave d'une cité HLM de Bagneux (Hauts-de-Seine), avait été abandonné au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne le 13 février 2006. Il est mort lors de son transfert à l'hôpital.

L'autopsie de son corps avait révélé des brûlures, vraisemblablement causées par de l'alcool à brûler, sur l'ensemble du thorax et du dos, sur le front, les cuisses, les mollets, les bras et les mains. Le corps portait aussi trace de quatre plaies au cou, dont une à la veine jugulaire, ainsi qu'une "plaie pénétrante" à la hanche gauche, "causées par un instrument tranchant et piquant", d'après l'acte d'accusation.

Selon les sources jointes par l'AFP, Fofana n'a donné aucune précision sur les coups de couteau qu'on lui reproche d'avoir donnés.

Il doit répondre d'assassinat car l'accusation a retenu la thèse de la préméditation. L'enquête avait démontré qu'au moment de déplacer l'otage le 13 février, de l'alcool à brûler avait été apporté par Fofana et dissimulé par lui dans une voiture.

Première publication : 29/05/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)