Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

FRANCE

Les scientologues privés d'interventions sur Wikipédia

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2009

Le site encyclopédique Wikipédia a décidé de bloquer les interventions venant d'ordinateurs "détenus ou utilisés par l'Église de scientologie et ses associés", invoquant un "combat de longue date" sur l'image du mouvement controversé.

AFP - Wikipédia a interdit à l'Eglise de Scientologie d'intervenir sur le site encyclopédique, à cause d'une bataille sans fin sur l'image de ce mouvement controversé fondé en 1954 aux Etats-Unis par Ron Hubbard.

Citant un "combat de longue date" entre admirateurs et détracteurs de la Scientologie, Wikipédia a décidé jeudi de bloquer les interventions en provenance d'ordinateurs "détenus ou utilisés par l'Eglise de Scientologie et ses associés".

Un certain nombre d'internautes ayant participé à cette guerre d'image sur le site qui se base sur les contributions des utilisateurs ont également été privés d'intervention pour tout ce qui a trait à la Scientologie.

"Chaque camp veut que les articles sur ce sujet reflètent leur opinion et a mené une guerre éditoriale", ont indiqué les membres du comité éditorial du site en justifiant leur décision.

Une porte-parole de l'Eglise de Scientologie a minimisé l'impact de cette mesure, affirmant qu'il s'agissait d'une procédure de routine en cas de conflit sur le site.

"Est-ce que les scientologues se préoccupent de ce qui est publié sur Wikipédia? Bien sûr", a dit cette porte-parole, Karin Pouw. "Il y a eu des propos très haineux et erronés. Nous espérons que tout cela débouchera sur des articles plus justes et plus utiles sur Wikipédia".

Le site encyclopédique est l'un des sites les plus consultés sur internet, avec quelque 6 millions de visiteurs par jour.

L'Eglise de Scientologie revendique "des millions de membres et 6.000 églises" dans 159 pays. Considérée comme une secte dans certains pays, comme la France, elle a le statut de religion aux Etats-Unis.

Première publication : 30/05/2009

COMMENTAIRE(S)