Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

FRANCE

Les scientologues privés d'interventions sur Wikipédia

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2009

Le site encyclopédique Wikipédia a décidé de bloquer les interventions venant d'ordinateurs "détenus ou utilisés par l'Église de scientologie et ses associés", invoquant un "combat de longue date" sur l'image du mouvement controversé.

AFP - Wikipédia a interdit à l'Eglise de Scientologie d'intervenir sur le site encyclopédique, à cause d'une bataille sans fin sur l'image de ce mouvement controversé fondé en 1954 aux Etats-Unis par Ron Hubbard.

Citant un "combat de longue date" entre admirateurs et détracteurs de la Scientologie, Wikipédia a décidé jeudi de bloquer les interventions en provenance d'ordinateurs "détenus ou utilisés par l'Eglise de Scientologie et ses associés".

Un certain nombre d'internautes ayant participé à cette guerre d'image sur le site qui se base sur les contributions des utilisateurs ont également été privés d'intervention pour tout ce qui a trait à la Scientologie.

"Chaque camp veut que les articles sur ce sujet reflètent leur opinion et a mené une guerre éditoriale", ont indiqué les membres du comité éditorial du site en justifiant leur décision.

Une porte-parole de l'Eglise de Scientologie a minimisé l'impact de cette mesure, affirmant qu'il s'agissait d'une procédure de routine en cas de conflit sur le site.

"Est-ce que les scientologues se préoccupent de ce qui est publié sur Wikipédia? Bien sûr", a dit cette porte-parole, Karin Pouw. "Il y a eu des propos très haineux et erronés. Nous espérons que tout cela débouchera sur des articles plus justes et plus utiles sur Wikipédia".

Le site encyclopédique est l'un des sites les plus consultés sur internet, avec quelque 6 millions de visiteurs par jour.

L'Eglise de Scientologie revendique "des millions de membres et 6.000 églises" dans 159 pays. Considérée comme une secte dans certains pays, comme la France, elle a le statut de religion aux Etats-Unis.

Première publication : 30/05/2009

COMMENTAIRE(S)