Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le saoudien

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite au 9è jour de contestation dans le pays

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Défilé à Hong Kong pour le 20e anniversaire de Tiananmen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2009

À quelques jours du 20e anniversaire de la répression sanglante de la place Tiananmen - la nuit du 3 au 4 juin -, une manifestation dans les rues de Hong Kong a rassemblé des milliers de personnes, dont l'un des leaders de 1989.

AFP - Des milliers de manifestants, dont l'un des leaders des étudiants de la place Tiananmen, ont défilé dimanche à Hong Kong pour commémorer le 20e anniversaire de la sanglante répression du mouvement démocratique de 1989 à Pékin, a constaté l'AFP.

Quelque 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé dans les rues de la ville avant une autre commémoration prévue jeudi, date anniversaire de l'intervention, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, de l'armée chinoise pour évacuer la place Tiananmen, où des étudiants observaient une grève de la faim.

Selon un rapport des autorités de Pékin, 241 personnes avaient trouvé la mort, dont 36 étudiants, mais les autorités centrales n'ont jamais publié de bilan, qualifiant le mouvement de rébellion contre-révolutionnaire.

Parmi les manifestants présents à Hong Kong figurait Xiong Yan, l'une des figures de proue des manifestations de 1989, emprisonné pendant deux ans en Chine et qui vit désormais en exil aux Etats-Unis.

M. Xiong a été autorisé samedi à entrer à Hong Kong, alors qu'un sculpteur danois, Jens Galschiot, militant des droits de l'Homme et auteur d'une sculpture rendant hommage aux victimes de Tiananmen et exposée à Hong Kong, a été refoulé à l'aéroport.

Interrogé pendant 5 heures par les services de l'immigration, M. Galschiot a ensuite été refoulé et embarqué sur un vol vers Zurich, a indiqué un porte-parole des services de l'immigration.

Le sculpteur, déjà refoulé en avril au moment du passage de la flamme olympique à Hong Kong, étudie une possible action en justice contre la décision des autorités hongkongaises, a indiqué Albert Ho, avocat et président du Parti démocratique de Hong Kong.

M. Ziong, qui faisait partie après la répression de Tiananmen d'une liste de 21 manifestants "les plus recherchés" par les autorités chinoises et est revenu sur le sol chinois pour la première fois depuis 17 ans, s'est déclaré "très surpris" d'avoir été autorisé à entrer dans le territoire.

"J'ai essayé à de nombreuses, nombreuses reprises", a-t-il déclaré. "J'espère qu'à l'avenir je pourrai aller non seulement à Hong Kong mais aussi à Pékin", a-t-il ajouté.

Pour Lee Cheuk-yan, député pro-démocratie de Hong Kong, et l'un des organisateurs du défilé de dimanche, il est crucial que Hong Kong continue à se souvenir des événements d'il y a 20 ans.

"Nous sommes le seul endroit sur le sol chinois qui peut commémorer le 4 juin", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Hong Kong est devenue la conscience de la Chine afin de se souvenir du crime des massacres de la place Tiananmen et pousser le régime (de Pékin) à admettre ses erreurs", a-t-il ajouté.

Des dizaines de milliers de personnes sont également attendues jeudi dans les rues de Hong Kong pour une veillée à la bougie.

Première publication : 31/05/2009

COMMENTAIRE(S)