Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donestk

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Défilé à Hong Kong pour le 20e anniversaire de Tiananmen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2009

À quelques jours du 20e anniversaire de la répression sanglante de la place Tiananmen - la nuit du 3 au 4 juin -, une manifestation dans les rues de Hong Kong a rassemblé des milliers de personnes, dont l'un des leaders de 1989.

AFP - Des milliers de manifestants, dont l'un des leaders des étudiants de la place Tiananmen, ont défilé dimanche à Hong Kong pour commémorer le 20e anniversaire de la sanglante répression du mouvement démocratique de 1989 à Pékin, a constaté l'AFP.

Quelque 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé dans les rues de la ville avant une autre commémoration prévue jeudi, date anniversaire de l'intervention, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, de l'armée chinoise pour évacuer la place Tiananmen, où des étudiants observaient une grève de la faim.

Selon un rapport des autorités de Pékin, 241 personnes avaient trouvé la mort, dont 36 étudiants, mais les autorités centrales n'ont jamais publié de bilan, qualifiant le mouvement de rébellion contre-révolutionnaire.

Parmi les manifestants présents à Hong Kong figurait Xiong Yan, l'une des figures de proue des manifestations de 1989, emprisonné pendant deux ans en Chine et qui vit désormais en exil aux Etats-Unis.

M. Xiong a été autorisé samedi à entrer à Hong Kong, alors qu'un sculpteur danois, Jens Galschiot, militant des droits de l'Homme et auteur d'une sculpture rendant hommage aux victimes de Tiananmen et exposée à Hong Kong, a été refoulé à l'aéroport.

Interrogé pendant 5 heures par les services de l'immigration, M. Galschiot a ensuite été refoulé et embarqué sur un vol vers Zurich, a indiqué un porte-parole des services de l'immigration.

Le sculpteur, déjà refoulé en avril au moment du passage de la flamme olympique à Hong Kong, étudie une possible action en justice contre la décision des autorités hongkongaises, a indiqué Albert Ho, avocat et président du Parti démocratique de Hong Kong.

M. Ziong, qui faisait partie après la répression de Tiananmen d'une liste de 21 manifestants "les plus recherchés" par les autorités chinoises et est revenu sur le sol chinois pour la première fois depuis 17 ans, s'est déclaré "très surpris" d'avoir été autorisé à entrer dans le territoire.

"J'ai essayé à de nombreuses, nombreuses reprises", a-t-il déclaré. "J'espère qu'à l'avenir je pourrai aller non seulement à Hong Kong mais aussi à Pékin", a-t-il ajouté.

Pour Lee Cheuk-yan, député pro-démocratie de Hong Kong, et l'un des organisateurs du défilé de dimanche, il est crucial que Hong Kong continue à se souvenir des événements d'il y a 20 ans.

"Nous sommes le seul endroit sur le sol chinois qui peut commémorer le 4 juin", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Hong Kong est devenue la conscience de la Chine afin de se souvenir du crime des massacres de la place Tiananmen et pousser le régime (de Pékin) à admettre ses erreurs", a-t-il ajouté.

Des dizaines de milliers de personnes sont également attendues jeudi dans les rues de Hong Kong pour une veillée à la bougie.

Première publication : 31/05/2009

COMMENTAIRE(S)