Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Défilé à Hong Kong pour le 20e anniversaire de Tiananmen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2009

À quelques jours du 20e anniversaire de la répression sanglante de la place Tiananmen - la nuit du 3 au 4 juin -, une manifestation dans les rues de Hong Kong a rassemblé des milliers de personnes, dont l'un des leaders de 1989.

AFP - Des milliers de manifestants, dont l'un des leaders des étudiants de la place Tiananmen, ont défilé dimanche à Hong Kong pour commémorer le 20e anniversaire de la sanglante répression du mouvement démocratique de 1989 à Pékin, a constaté l'AFP.

Quelque 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé dans les rues de la ville avant une autre commémoration prévue jeudi, date anniversaire de l'intervention, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, de l'armée chinoise pour évacuer la place Tiananmen, où des étudiants observaient une grève de la faim.

Selon un rapport des autorités de Pékin, 241 personnes avaient trouvé la mort, dont 36 étudiants, mais les autorités centrales n'ont jamais publié de bilan, qualifiant le mouvement de rébellion contre-révolutionnaire.

Parmi les manifestants présents à Hong Kong figurait Xiong Yan, l'une des figures de proue des manifestations de 1989, emprisonné pendant deux ans en Chine et qui vit désormais en exil aux Etats-Unis.

M. Xiong a été autorisé samedi à entrer à Hong Kong, alors qu'un sculpteur danois, Jens Galschiot, militant des droits de l'Homme et auteur d'une sculpture rendant hommage aux victimes de Tiananmen et exposée à Hong Kong, a été refoulé à l'aéroport.

Interrogé pendant 5 heures par les services de l'immigration, M. Galschiot a ensuite été refoulé et embarqué sur un vol vers Zurich, a indiqué un porte-parole des services de l'immigration.

Le sculpteur, déjà refoulé en avril au moment du passage de la flamme olympique à Hong Kong, étudie une possible action en justice contre la décision des autorités hongkongaises, a indiqué Albert Ho, avocat et président du Parti démocratique de Hong Kong.

M. Ziong, qui faisait partie après la répression de Tiananmen d'une liste de 21 manifestants "les plus recherchés" par les autorités chinoises et est revenu sur le sol chinois pour la première fois depuis 17 ans, s'est déclaré "très surpris" d'avoir été autorisé à entrer dans le territoire.

"J'ai essayé à de nombreuses, nombreuses reprises", a-t-il déclaré. "J'espère qu'à l'avenir je pourrai aller non seulement à Hong Kong mais aussi à Pékin", a-t-il ajouté.

Pour Lee Cheuk-yan, député pro-démocratie de Hong Kong, et l'un des organisateurs du défilé de dimanche, il est crucial que Hong Kong continue à se souvenir des événements d'il y a 20 ans.

"Nous sommes le seul endroit sur le sol chinois qui peut commémorer le 4 juin", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Hong Kong est devenue la conscience de la Chine afin de se souvenir du crime des massacres de la place Tiananmen et pousser le régime (de Pékin) à admettre ses erreurs", a-t-il ajouté.

Des dizaines de milliers de personnes sont également attendues jeudi dans les rues de Hong Kong pour une veillée à la bougie.

Première publication : 31/05/2009

COMMENTAIRE(S)