Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Geithner à Pékin pour renforcer la coopération sino-américaine

Vidéo par Marina BERTSCH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2009

Au premier jour de sa visite à Pékin, le secrétaire américain au Trésor a tenu à rappeler l'importance de la coopération économique entre la Chine et les États-Unis. Tout en prévenant des risques d'un yuan sous-évalué.

AFP - Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a prôné lundi à Pékin une coopération sino-américaine accrue, indispensable "pour résoudre les problèmes mondiaux", tout en appelant la Chine à améliorer son système de taux de change.

"Les problèmes internationaux ne pourront pas être résolus, sans la coopération entre les Etats-Unis et la Chine", respectivement première et troisième économies de la planète, a souligné M. Geithner au premier jour de sa visite en Chine en tant que secrétaire au Trésor.

"Ceci est valable dans absolument tous les domaines, de la reprise économique à la refondation financière, en passant par le changement climatique et la politique énergétique", devait-il expliquer dans un discours, dont l'AFP a eu copie, qu'il devait prononcer dans la journée à l'Université de Pékin, où il a étudié le mandarin.

Mettant l'accent sur l'interdépendance des deux économies et leurs "défis communs", Timothy Geithner a détaillé les efforts nécessaires de part et d'autre, reconnaissant que les Etats-Unis devaient notamment "créer un système financier plus stable et plus fort, protégeant mieux consommateurs et investisseurs" et faire en sorte que "les volumes d'épargne croissent".

La Chine, de son côté, doit accroître la consommation et dépendre moins de ses exportations et pour cela, permettre au yuan de grimper grâce à un meilleur régime de taux de change, a-t-il souligné.

"Une plus grande flexibilité du taux de change aidera à rééquilibrer le modèle de croissance (...), soutiendra la demande intérieure et permettra à la politique monétaire d'être davantage capable de réussir une croissance soutenue avec une inflation basse à l'avenir", a-t-il déclaré.

M. Geithner s'est abstenu toutefois de rappeler explicitement que Washington jugeait le yuan sous-évalué, alors qu'en janvier dernier, à peine désigné au Trésor, il avait parlé "d'une manipulation" de sa monnaie par Pékin, déclenchant un ferme démenti des autorités chinoises.
 

Première publication : 01/06/2009

COMMENTAIRE(S)