Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Gaza : courte trêve après un raid meurtrier sur une école de l’ONU

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ONU dément avoir sous-estimé le nombre de victimes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2009

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dément "catégoriquement" une quelconque sous-estimation par l'organisation du nombre de victimes du conflit au Sri Lanka, comme plusieurs médias l'ont laissé entendre.

AFP - Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a catégoriquement démenti lundi que l'ONU ait délibérément sous-estimé le nombre des victimes civiles du conflit au Sri Lanka.
   
"Je démens catégoriquement -- je dis bien: catégoriquement -- toute suggestion selon laquelle les Nations unies auraient délibérément sous-estimé des chiffres", a-t-il déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU à laquelle il rendait compte de ses récents déplacements à l'étranger.
   
Se référant à des informations parues récemment dans la presse, notamment le chiffre de 20.000 victimes civiles, M. Ban a affirmé: "Le bilan final n'est pas encore connu. La plupart de ces chiffres ne proviennent pas de l'ONU et ne concordent pas avec les informations dont nous disposons".
   
"Quel qu'en soit le total, le nombre de victimes civiles était inacceptable, comme je l'ai dit à plusieurs reprises", a ajouté le chef de l'ONU.
   
L'Organisation internationale a été accusée par plusieurs organes de presse d'avoir eu connaissance de bilans élevés de victimes civiles mais de ne pas les avoir rendus publics pour ménager le gouvernement sri-lankais.
   
Le quotidien britannique The Times a écrit qu'aux évaluations confidentielles faisant état de 7.000 civils tués jusqu'à fin avril, il convenait d'ajouter sur la base de sources onusiennes 1.000 civils tués chaque jour jusqu'au 19 mai, le lendemain de la mort du chef de la rébellion des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).
   
Le bilan s'élèverait donc selon le journal à 20.000 morts dans l'ultime phase du conflit, au cours de laquelle les troupes gouvernementales ont vaincu les rebelles dans d'intenses combats au sein d'une étroite zone renfermant des milliers de civils.
   
Lors de son point de presse quotidien, la porte-parole de M. Ban, Michèle Montas, a affirmé avoir reçu de la part de responsables de l'ONU à Colombo l'assurance que le chiffre de 20.000 victimes "ne provenait pas de l'ONU".
   
Les membres de l'équipe de l'ONU dans la capitale sri-lankaise "n'ont absolument aucune idée d'où ce chiffre est venu", a-t-elle dit.
  

Première publication : 01/06/2009

COMMENTAIRE(S)