Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ONU dément avoir sous-estimé le nombre de victimes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2009

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dément "catégoriquement" une quelconque sous-estimation par l'organisation du nombre de victimes du conflit au Sri Lanka, comme plusieurs médias l'ont laissé entendre.

AFP - Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a catégoriquement démenti lundi que l'ONU ait délibérément sous-estimé le nombre des victimes civiles du conflit au Sri Lanka.
   
"Je démens catégoriquement -- je dis bien: catégoriquement -- toute suggestion selon laquelle les Nations unies auraient délibérément sous-estimé des chiffres", a-t-il déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU à laquelle il rendait compte de ses récents déplacements à l'étranger.
   
Se référant à des informations parues récemment dans la presse, notamment le chiffre de 20.000 victimes civiles, M. Ban a affirmé: "Le bilan final n'est pas encore connu. La plupart de ces chiffres ne proviennent pas de l'ONU et ne concordent pas avec les informations dont nous disposons".
   
"Quel qu'en soit le total, le nombre de victimes civiles était inacceptable, comme je l'ai dit à plusieurs reprises", a ajouté le chef de l'ONU.
   
L'Organisation internationale a été accusée par plusieurs organes de presse d'avoir eu connaissance de bilans élevés de victimes civiles mais de ne pas les avoir rendus publics pour ménager le gouvernement sri-lankais.
   
Le quotidien britannique The Times a écrit qu'aux évaluations confidentielles faisant état de 7.000 civils tués jusqu'à fin avril, il convenait d'ajouter sur la base de sources onusiennes 1.000 civils tués chaque jour jusqu'au 19 mai, le lendemain de la mort du chef de la rébellion des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).
   
Le bilan s'élèverait donc selon le journal à 20.000 morts dans l'ultime phase du conflit, au cours de laquelle les troupes gouvernementales ont vaincu les rebelles dans d'intenses combats au sein d'une étroite zone renfermant des milliers de civils.
   
Lors de son point de presse quotidien, la porte-parole de M. Ban, Michèle Montas, a affirmé avoir reçu de la part de responsables de l'ONU à Colombo l'assurance que le chiffre de 20.000 victimes "ne provenait pas de l'ONU".
   
Les membres de l'équipe de l'ONU dans la capitale sri-lankaise "n'ont absolument aucune idée d'où ce chiffre est venu", a-t-elle dit.
  

Première publication : 01/06/2009

COMMENTAIRE(S)