Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ONU dément avoir sous-estimé le nombre de victimes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2009

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dément "catégoriquement" une quelconque sous-estimation par l'organisation du nombre de victimes du conflit au Sri Lanka, comme plusieurs médias l'ont laissé entendre.

AFP - Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a catégoriquement démenti lundi que l'ONU ait délibérément sous-estimé le nombre des victimes civiles du conflit au Sri Lanka.
   
"Je démens catégoriquement -- je dis bien: catégoriquement -- toute suggestion selon laquelle les Nations unies auraient délibérément sous-estimé des chiffres", a-t-il déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU à laquelle il rendait compte de ses récents déplacements à l'étranger.
   
Se référant à des informations parues récemment dans la presse, notamment le chiffre de 20.000 victimes civiles, M. Ban a affirmé: "Le bilan final n'est pas encore connu. La plupart de ces chiffres ne proviennent pas de l'ONU et ne concordent pas avec les informations dont nous disposons".
   
"Quel qu'en soit le total, le nombre de victimes civiles était inacceptable, comme je l'ai dit à plusieurs reprises", a ajouté le chef de l'ONU.
   
L'Organisation internationale a été accusée par plusieurs organes de presse d'avoir eu connaissance de bilans élevés de victimes civiles mais de ne pas les avoir rendus publics pour ménager le gouvernement sri-lankais.
   
Le quotidien britannique The Times a écrit qu'aux évaluations confidentielles faisant état de 7.000 civils tués jusqu'à fin avril, il convenait d'ajouter sur la base de sources onusiennes 1.000 civils tués chaque jour jusqu'au 19 mai, le lendemain de la mort du chef de la rébellion des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).
   
Le bilan s'élèverait donc selon le journal à 20.000 morts dans l'ultime phase du conflit, au cours de laquelle les troupes gouvernementales ont vaincu les rebelles dans d'intenses combats au sein d'une étroite zone renfermant des milliers de civils.
   
Lors de son point de presse quotidien, la porte-parole de M. Ban, Michèle Montas, a affirmé avoir reçu de la part de responsables de l'ONU à Colombo l'assurance que le chiffre de 20.000 victimes "ne provenait pas de l'ONU".
   
Les membres de l'équipe de l'ONU dans la capitale sri-lankaise "n'ont absolument aucune idée d'où ce chiffre est venu", a-t-elle dit.
  

Première publication : 01/06/2009

COMMENTAIRE(S)