Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

Culture

À 25 ans, Tetris reste un "must"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/06/2009

Un quart de siècle après sa sortie, le mythique Tetris demeure une valeur sûre du marché du jeu vidéo. Le puzzle inventé par le Moscovite Alexeï Pajitnov et aujourd'hui propriété du géant EA, a été adapté à maintes reprises.

AFP - L'URSS avait encore six ans à vivre lorsque le mathématicien moscovite Alexeï Pajitnov créa le jeu vidéo Tetris, ces briques multicolores qu'il faut encastrer, et dont le succès un quart de siècle plus tard ne se dément pas.

"J'étais fasciné par les puzzles, les casse-tête. C'était surtout une distraction par rapport au travail", explique à l'AFP M. Pajitnov, qui opérait dans un laboratoire d'Etat spécialisé dans l'intelligence artificielle et la reconnaissance vocale.

Pour ce scientifique qui n'avait alors que 29 ans, l'inspiration de Tetris est venue d'un puzzle fait de cinq pièces qui pouvaient être remontées de milliers de façons différentes. Mais le défi consistait à les assembler à la manière d'une boîte, souligne l'inventeur, en marge du salon de jeux vidéo "E3" de Los Angeles (Californie, ouest).

"Tetris" requiert d'imbriquer des blocs de formes diverses tombant du haut de l'écran, pour former des lignes parfaites. Simple au début mais de difficulté allant en augmentant, le jeu fait appel au sens de la coordination, de l'anticipation et de la capacité à prendre des décisions en un éclair.

Ce n'est qu'en 1989 que le jeu franchit officiellement le rideau de fer pour être édité par le géant japonais Nintendo, se souvient le directeur de l'éditeur "Blue Planet Software", Henk Rogers, qui avait repéré l'oeuvre de M. Pajitnov lors d'un salon de jeux électroniques l'année précédente.

"Mon métier était de trouver beaucoup de jeux, mais je n'arrêtais pas de revenir jouer à Tetris", indique M. Rogers. "J'ai compris que j'étais accro, ça m'a complètement effaré".

Et début 1989, lui et un responsable de Nintendo America, Minoru Arakawa, se rendaient à Moscou pour acheter les droits du jeu afin de l'adapter à la toute nouvelle console de poche d'alors, la Game Boy.

Etant donné le système soviétique alors en place, il fallut négocier les droits avec le gouvernement.

"A cette époque, la Russie avait un peu de retard", se rappelle M. Arakawa. "Nous avons fait venir des ordinateurs, des imprimantes et des avocats (sur place) pour rédiger le projet de contrat, l'amender et obtenir une version définitive. Cela nous a pris quelques jours".

Tetris est rapidement devenu un succès mondial, et l'est resté. "Tetris est très populaire parce qu'il transcende les cultures", souligne M. Rogers. "Il n'y a pas de violence, pas d'idéologie: le joueur crée de l'ordre à partir du chaos".

A Los Angeles, MM. Rogers et Pajitnov devaient lancer mardi une fête d'anniversaire pour Tetris, une poule aux oeufs d'or dans un secteur d'activité où les coûts ont explosé.

"C'est formidable de voir que dans le secteur, tout le monde dépense des millions en graphismes ou en musique, et que nous continuons à casser la baraque avec Tetris. C'est une position enviable", remarque M. Rogers.

Nintendo continue à proposer sur ses consoles ce jeu mis à la page au fil des années, mais dont le concept reste le même. Le géant des jeux vidéo Electronic Arts (EA) en a aussi acquis la licence, afin de le proposer sur des téléphones mobiles.

Sur ce support, "Tetris est la plus grosse vente", assure Adam Sussman, vice-président de la branche spécialisée EA Mobile, et pour qui Tetris a eu "un impact important sur tout le secteur des jeux vidéo".

"Je n'aurais jamais pensé que cela aurait autant de succès", concède M. Pajitnov, alors que le Tetris a ses virtuoses. "A une époque, j'étais le meilleur joueur de Tetris au monde. Maintenant, je suis un bon joueur, mais pas un très bon", ajoute le mathématicien, qui se partage aujourd'hui entre Moscou et Seattle (nord-ouest des Etats-Unis).

Première publication : 02/06/2009

COMMENTAIRE(S)