Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le Saoudien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La dérive morale de Tsahal"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bas les pattes !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

Afrique

Les combats reprennent à Mogadiscio, les habitants fuient

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/06/2009

La population fuit les violents combats qui ont repris dans le sud-ouest de Mogadiscio, suite à l'attaque par les forces gouvernementales des positions qui sont aux mains des insurgés.

AFP - Plusieurs centaines d'habitants ont commencé à fuir mardi la reprise de violents combats dans le sud-ouest de Mogadiscio, provoqués par l'attaque par les forces gouvernementales somaliennes de positions tenues par les insurgés, ont rapporté la police et des résidents.

Lundi, les forces gouvernementales avaient déjà attaqué plusieurs positions contrôlées par les insurgés islamistes radicaux dans le nord de la capitale, ravagée par la guerre civile depuis 1991.

Les combats ont éclaté vers 10H00 (07H00 GMT) dans le district de Dharkinley (sud-ouest de Mogadiscio), où vivent les habitants les plus déshérités de la capitale.

"Les affrontements les plus violents ont lieu dans le district de Dharkinley, nos forces gagnent du terrain", a déclaré à l'AFP le colonel Mohamed Hashi, un des commandants de la police somalienne, ajoutant qu'un grand nombre d'habitants fuyaient la zone pour éviter d'être pris au piège dans les combats.

Ces habitants fuyaient à l'extérieur de la capitale, principalement vers la localité d'Afgoye.

"Il y a eu des mouvements militaires dans notre quartier ces derniers jours, et ce matin des affrontements violents ont éclaté. Tout le monde fuit parce qu'ils (les belligérants) ont recours aux mitrailleuses lourdes et aux tirs de mortier", a raconté un habitant du quartier, Mohamed Ibrahim.

Le 7 mai, les insurgés ont lancé à Mogadiscio une offensive sans précédent, menée par les islamistes extrémistes des shebab et la milice Hezb al-Islamiya du chef radical cheikh Hassan Dahir Aweys, pour renverser le président Sharif Cheikh Ahmed, un islamiste modéré élu en janvier.

Le 22 mai, les forces gouvernementales ont lancé une contre-offensive contre les positions des insurgés.

Première publication : 02/06/2009

COMMENTAIRE(S)