Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Economie

Bruxelles officialise la baisse record du PIB dans la zone euro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2009

L'office européen des statistiques confirme une chute de 2,5 % du PIB dans les pays ayant l'euro en partage au premier trimestre 2009. Il s'agit de la plus forte baisse du taux de croissance de la zone depuis sa création, en 1999.

AFP - L'économie de la zone euro s'est contractée de 2,5% au premier trimestre 2009, une baisse sans précédent, a confirmé mercredi l'office européen des statistiques Eurostat, avec notamment un fort recul des exportations et des investissements.
  
Cette contraction du Produit intérieur brut (PIB) par rapport au trimestre précédent, inédite depuis la création de la zone euro en 1999, avait été annoncée lors d'une première estimation publiée par Eurostat le 15 mai dernier.
  
Cette baisse est supérieure à celle des Etats-Unis, qui ont enregistré au premier trimestre une baisse de 1,5% de leur PIB.
  
Les pays utilisant la monnaie unique ont enregistré leur quatrième trimestre consécutif de repli de l'activité.
  
Mais Eurostat a révisé en baisse ses estimations pour les trois derniers trimestres de 2008. L'office statistique estime désormais le recul du PIB à 0,3% aux deuxième et troisième trimestre 2008, contre 0,2% prévus avant, et à 1,8% au quatrième trimestre, contre -1,6% estimés précédemment.
  
Sur un an, Eurostat a aussi révisé en baisse ses estimations. L'office statistique estime désormais que le recul du PIB au premier trimestre a été de 4,8% comparé au premier trimestre 2008, contre -4,6% estimés auparavant.
  
Dans l'ensemble de l'Union européenne, Eurostat estime la baisse du PIB au premier trimestre 2009 à 2,4% par rapport au trimestre précédent, soit moins importante que prévu jusque là (-2,5%).
  
L'office statistique juge en revanche que la contraction des troisième et quatrième trimestre 2008 a été plus forte qu'estimé auparavant dans l'UE, à -0,4% pour le troisième trimestre (-0,3% avant) et -1,7% au quatrième (-1,5% avant).
  
La contraction de l'activité européenne au premier trimestre 2009 traduit aussi bien un net recul des investissements (en baisse de 4,2% sur un trimestre en zone euro et de 4,4% dans l'UE), qu'une chute brutale des exportations (-8,1% dans la zone euro et -7,8% dans l'UE) et une détérioration de la consommation des ménages (-0,5% dans la zone euro et -1,0% dans l'UE).
  
"Sans surprise, les chiffres ont révélé que les exportations nettes, l'investissement et les stocks sont les principaux facteurs expliquant la baisse de 2,5% au premier trimestre", a noté Daniele Antonucci, chez Capital Economics.
  
"Une amélioration sur ces fronts semble s'installer, mais nous ne pensons pas que cela va tirer solidement la zone euro hors de la récession, alors que la demande reste faible", ajoute l'économiste.
  
Howard Archer, chez IHS Global Insight, se veut plus optimiste.
  
"La bonne nouvelle est que les chiffres du PIB au premier trimestre sont de vieilles informations, et que les derniers chiffres et enquêtes disponibles (...) indiquent systématiquement que le taux de contraction de l'activité ralentit maintenant de manière substantielle", relève-t-il.
  
Cependant, "les perspectives pour la zone euro restent encore loin d'être brillantes, et nous soupçonnons qu'une reprise durable est peu susceptible de se développer avant 2010", relativise-t-il.
  
"La hausse brusque du chômage menace particulièrement les espoirs de reprise", ajoute l'économiste.

Première publication : 03/06/2009

COMMENTAIRE(S)