Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Frileuses, les entreprises amassent un pactole record au lieu d'investir

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le régime chinois renforce la censure sur Internet

Vidéo par Joris ZYLBERMAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2009

À la veille du 20e anniversaire des événements de la place Tiananmen, Pékin a décidé de restreindre l'accès à plusieurs sites Web. Ce mercredi, les internautes chinois n'ont pu se connecter à la plupart des services de Microsoft.

AFP - La Chine censurait mercredi les informations sur la répression du mouvement démocratique il y a 20 ans, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, ce qui a affecté l'internet mais aussi les télévisions étrangères diffusées dans le pays.
  
Mercredi, les internautes chinois n'ont pas pu se connecter à plusieurs services de Microsoft, comme le tout nouveau moteur de recherches Bing ou sa messagerie Hotmail, ou encore au réseau social Twitter.
  
Ce blocage a donné lieu à des échanges sur les forums de discussions de sites spécialisés, où les événements de 1989, tabous en Chine, ont été évoqués à demi-mot.
  
Sur le site DoNews consacré aux nouvelles technologies, un internaute a répondu aux interrogations en écrivant: "Ce n'est pas Microsoft qui l'a fait exprès... c'est parce que... demain... par conséquent..."
  
Les jeux de mots ont également fusé sur l'"harmonie", slogan du régime, ce dernier étant accusé de vouloir "harmoniser" (censurer) les sites d'information étrangers. Un internaute a même proposé de rebaptiser le moteur Bing de Microsoft en "crabes de rivière", qui se prononce comme harmonie en chinois mais avec des tons différents.
  
Des services, comme Twitter, sont particulièrement populaires auprès des jeunes générations urbaines.
  
"Grandiose grande muraille", a commenté un internaute sur DoNews, faisant référence au système de contrôle de l'internet mis en place par le régime chinois.
  
Cependant, il semble présenter des failles, car si des sites internet comme celui de la BBC en chinois étaient inaccessibles en Chine, d'autres, comme Google, proposant des photos de la répression, étaient visibles mercredi.
  
Les télévisions étrangères, diffusées sur le cable pour un public assez réduit, ont également été victimes de la censure. Un écran noir apparaît sur CNN ou la BBC dès que les présentateurs annoncent des sujets sur les événements de 1989. La chaîne francophone TV5 Monde a également été censurée.
  
Dans un communiqué, l'association Reporters sans frontières, basée à Paris, a dénoncé mardi une "censure brutale" imposée par le gouvernement chinois "sur les manifestations qui ont duré plusieurs semaines dans toute la Chine et sur le sort des centaines d'étudiants et d'ouvriers tués par l'armée, le 4 juin 1989".
  
"Une grande majorité de jeunes Chinois ne connaissent même pas l'existence de cet épisode, tant le black-out a été maintenu au cours des 20 dernières années", a ajouté RSF.
  
La Chine a renforcé les mesures de sécurité sur la place Tiananmen, centre politique du pays, et à ses abords, et accru la surveillance des dissidents, à l'approche de l'anniversaire sensible de la répression du mouvement démocratique, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989.
  
Des journalistes accrédités en Chine ont également été empêchés de filmer sur la plus grande esplanade du monde.

Première publication : 03/06/2009

COMMENTAIRE(S)