Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Economie

La vente de Chrysler à Fiat pourrait être finalisée jeudi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2009

Le juge du tribunal des faillites de New York a tranché : la vente des actifs sains du troisième constructeur automobile américain à un consortium structuré autour de Fiat pourrait avoir lieu dès jeudi. Sauf recours devant la cour d'appel.

AFP - Le juge chargé du dossier Chrysler a accepté que la vente des actifs sains du constructeur automobile américain à un consortium structuré autour de Fiat puisse intervenir dès jeudi, sauf en cas de recours devant la Cour d'appel, a-t-on appris mardi auprès du tribunal.
   
Le juge Arthur Gonzalez du tribunal des faillites de New York a reconnu la validité des arguments présentés par l'Etat fédéral affirmant que le temps était compté pour le troisième constructeur américain.
   
Le plan soutenu par les pouvoirs publics prévoit la création d'un "nouveau" Chrysler, aux mains d'un consortium détenu à terme à 35% par le groupe italien Fiat, à 55% par un fonds géré par le syndicat automobile UAW et à 10% par les gouvernements américain et canadien.
   
Cette nouvelle société doit reprendre les actifs sains du groupe. Les actifs délaissés resteront détenus par "l'ancien Chrysler", qui sera chargé de les liquider et de reverser les sommes récupérées aux créanciers sous supervision de la Justice.
   
Le juge Gonzalez avait accepté ce schéma dans la nuit de dimanche à lundi, après trois jours d'audition, faute d'alternatives à la liquidation.
   
La procédure prévoit normalement un délai de dix jours avant la formalisation de la cession, mais le gouvernement souhaitait raccourcir ce délai pour couper l'herbe sous le pied à d'éventuelles contestations.
   
Selon des documents diffusés par le tribunal, le juge a reconnu la validité des arguments de Matthew Feldman, l'un des conseillers de la Maison Blanche pour l'automobile, qui a fait valoir que Chrysler perdait 100 millions de dollars par jour. M. Feldman a aussi relevé les "circonstances exigeantes" auxquelles est confronté Chrysler, avec "la poursuite de la détérioration de sa valeur d'actifs" et les problèmes de ses fournisseurs.
   
Le juge Gonzalez a estimé qu'en conséquence la transaction pourrait intervenir jeudi à 09H00 (13H00 GMT). "Toute demande visant à modifier (le délai avant la formalisation de la transaction) devra être faite devant la Cour d'appel", a-t-il indiqué dans ce document.
   
Le juge a signé une autre décision précisant que tout appel devra passer par une Cour d'appel et non par une Cour de district, ce qui permet de réduire le risque de voir le dossier s'enliser dans le circuit judiciaire.
   
"Le tribunal certifie qu'un appel immédiat (...) serait approprié parce que ce dossier concerne un sujet d'intérêt national", a-t-il noté.
   
Fiat a fait savoir qu'il serait délié de ses obligations si l'accord n'était pas finalisé avant le 15 juin.
   
Des fonds de l'Etat de l'Indiana (nord des Etats-Unis) avaient fait appel dès lundi de la décision du juge Gonzalez d'accepter le plan soutenu par l'Etat. Le Trésorier (républicain) de l'Indiana Richard Mourdock, qui administre trois fonds investis en titres de dette Chrysler, avait déjà tenté en vain la semaine dernière de retarder le prononcé du jugement.
   
 

Première publication : 03/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)