Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Afrique Amériques Asie - pacifique Asie - pacifique

Le monde musulman salue le "nouveau départ" d'Obama

Vidéo par Meriem Amellal

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2009

Très suivi dans le monde musulman où beaucoup espèrent qu'il jettera les bases d'une relation plus apaisée avec les États-Unis, le discours du Caire de Barack Obama a suscité de très nombreuses réactions. Florilège.

REUTERS - Voici quelques réactions à ce discours prononcé à l'université du Caire :

 

COMMUNIQUÉ OFFICIEL DU GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN

 

"Le gouvernement israélien exprime l'espoir que l'important discours prononcé au Caire par le président Obama conduira
vraiment à une nouvelle ère de réconciliation entre le monde arabo-musulman et Israël."

 

NABIL ABOU RDAÏNAH, PORTE-PAROLE DU PRÉSIDENT DE L'AUTORITÉ PALESTINIENNE

 

"Son appel à l'arrêt de la colonisation et à la création d'un Etat palestinien, ainsi que ses propos sur les souffrances des Palestiniens (...) signifient clairement à Israël qu'un Etat palestinien avec Jérusalem pour capitale est le fondement d'une paix juste.

"Le discours du président Obama est un bon début et un pas important vers une nouvelle politique américaine".

 

ALI AL DABBAGH, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT IRAKIEN


"Ce discours historique et important illustre l'approche positive de la nouvelle administration et marque un nouveau départ. L'usage de versets du Coran contribue largement au changement positif de l'image, mais des actes sont nécessaires. Le gouvernement irakien est satisfait que le président s'engage sans équivoque à respecter ses engagements envers l'Irak et le calendrier de retrait mentionné dans le pacte de sécurité. Je crois qu'il y a un engagement clair en faveur de la création d'un Etat pour les Palestiniens et de leur droit à la vie, mais les Arabes souhaitent que des pressions s'exercent sur Israël pour qu'il cesse ses exactions à Gaza et en Cisjordanie."

 

HAZIM AL NOUAÏMI, CHERCHEUR À L'UNIVERSITÉ DE BAGDAD

 

"Il n'a rien apporté de neuf aux Irakiens. Il a fait une promesse, celle de respecter les droits des minorités et d'avancer sur la base du consensus. Dans tout ce qu'il a dit, il a pris ses distances avec ce qui est arrivé en Irak."

 

HASSAN FADLALLAH, DÉPUTÉ DU HEZBOLLAH LIBANAIS

 

"Le monde musulman n'a pas besoin de leçon de morale ou de sermon politique. Il a besoin d'un changement fondamental de la politique américaine, à commencer par l'arrêt complet du soutien à l'agression israélienne dans la région, en particulier celle des Libanais et des Palestiniens, le retrait américain d'Irak et d'Afghanistan et la fin de son ingérence dans les affaires des pays musulmans. L'administration américaine porte la responsabilité des
problèmes évoqués par Obama (...)  Nous n'avons constaté aucun changement de la politique (américaine) à l'égard de la cause palestinienne."

 

MOHAMMAD MARANDI, RESPONSABLE DES RECHERCHES SUR L'AMÉRIQUE DU NORD À L'UNIVERSITÉ DE TÉHÉRAN

 

"En ce qui concerne l'Iran, le ton est nettement plus positif que celui de la précédente administration, bien qu'il reste négatif sur certains points. Mais je pense que les Iraniens et les habitants de la région attendent aussi le changement qu'Obama a promis aux Américains (...) "L'Amérique doit changer. Les mots ne suffisent pas."

 

MOHAMED HABIB, NUMÉRO DEUX DES FRÈRES MUSULMANS

 

"C'est avant tout une opération de relations publiques. Le président a une approche erronée de la question palestinienne
qui ne diffère pas de celle de l'ancien président Bush et des néoconservateurs."

 

ISSANDR EL AMRANI, COMMENTATEUR POLITIQUE ÉGYPTIEN

 

"Je ne peux pas dire que je sois très impressionné par ce discours. Le point le plus fort est probablement que la situation des Palestiniens est intolérable. J'aurais aimé entendre une approche plus précise de la question de Gaza, du blocus persistant et de la pénurie de matériaux de construction."

 

RANDA ATCHMAOUI, JOURNALISTE À L'HEBDOMADAIRE ÉGYPTIEN AL AHRAM

 

"L'Amérique adopte pour la première fois une stratégie très sage en acceptant l'autre et cela transparaissait dans chacun
des mots prononcés par le président Obama. Dans ce contexte, alors que le gouvernement israélien récuse en bloc la solution a deux Etats, il a exposé la vision américaine (...) Il n'y a rien d'innovant."

 

SHEIKH ABDULAHI SHEIKH ABU YUSUF, MEMBRE DU MOUVEMENT ISLAMISTE SOMALIEN AHLU SUNNA WALJAMACA (MODÉRÉ)

 

"Le discours d'Obama est bon et l'islam est la paix. Obama, suit les versets du coran que tu a cités. Al Qaïda a détourné l'islam et s'est révélé être l'ennemi du genre humain. L'Islam dit : que les pays vivent en paix et que les fauteurs de troubles soient punis. L'islam ne demande à personne de détruire des mosquées et des églises. Occidentaux, Al Qaïda est une bombe que vous avez fabriquée; désamorçons-la ensemble!"

 

SHEIKH MOHAMED IBRAHIM BILAL, MEMBRE DU MOUVEMENT SOMALIEN ISLAMISTE ARMÉ AL SHABAAB

 

"Le discours d'Obama est inutile s'il ne met pas fin à son ingérence politique en Somalie et dans le monde musulman. S'il pense ce qu'il dit, qu'il retire ses troupes d'Irak et d'Afghanistan. Qu'il cesse de soutenir l'Amisom (mission de l'Onu en Somalie) et le gouvernement somalien."

 

Première publication : 04/06/2009

COMMENTAIRE(S)