Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Société militaire privée : le business de la guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

EUROPE

Les travaillistes craignent une déroute aux européennes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2009

Fragilisé par le scandale des notes de frais, le Parti travailliste du Premier ministre Gordon Brown craint d'essuyer un sérieux revers à l'issue des élections locales et européennes, dont le coup d'envoi a été donné ce jeudi.

AFP - Les Britanniques ont commencé à voter jeudi à 06H00 GMT en vue d'élections locales et européennes à hauts risques pour le Premier ministre Gordon Brown, en délicate posture après la démission de plusieurs ministres éclaboussés par le scandale des notes de frais.

Les bureaux de vote ont ouvert à 07H00 locales (06H00 GMT) et fermeront à 22H00 (21H00 GMT). Les Britanniques sont appelés à élire 72 députés européens ainsi que 2.318 représentants dans des collectivités locales d'Angleterre et trois maires.

Ces élections représentent un dernier test avant des élections législatives qui doivent être convoquées au plus tard en juin 2010 pour renouveler la chambre des Communes.

Les sondages prédisent une véritable déroute au Labour, parti de Gordon Brown. Le gouvernement travailliste est en pleine turbulence après le départ annoncé de quatre membres du gouvernement éclaboussés par le retentissant scandale des notes de frais.

Depuis près d'un mois, la presse égrène les abus de députés de tous bords, parfois également ministres, qui se sont fait rembourser boîtes d'allumettes, croquettes pour chien ou île pour canards aux frais du contribuable.

Le scandale éclabousse l'ensemble de la classe politique mais c'est le Labour qui en a le plus pâti, faisant se multiplier les appels à la démission de Gordon Brown jusque dans son propre parti. Pour se maintenir en place, le chef du gouvernement devrait annoncer un remaniement peu après le scrutin, selon les médias.

Aux élections locales les conservateurs espèrent dépasser les 1.048 sièges et 20 conseils dont ils disposent dans les collectivités locales, tandis que le Labour voudrait conserver autant que possible de leurs 445 sièges.

Les résultats des élections locales seront divulgués vendredi au plus tard. Ceux des européennes devront attendre dimanche soir, afin de coïncider avec les résultats pour les autres pays européens.

Lors des dernières élections européennes en 2004, le taux de participation en Grande-Bretagne avait été de 45,5%
 

Première publication : 04/06/2009

COMMENTAIRE(S)