Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique Asie - pacifique

Aucune avancée sur les dossiers iranien et syrien, selon l'AIEA

©

Dernière modification : 05/06/2009

Un haut responsable proche de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) indique que ni Téhéran ni Damas n'ont fourni de garantie sur leurs activités nucléaires présumées à l'organisation.

AFP - L'AIEA n'a noté aucun progrès sur les dossiers des activités illicites nucléaires présumées de l'Iran et de la Syrie, a indiqué vendredi un haut responsable proche de l'agence onusienne.

"Sur l'Iran, il y a eu très peu de progrès", a indiqué ce haut responsable proche de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sous couvert de l'anonymat.

"Et pour la Syrie, c'est la même chose", a-t-il ajouté alors que l'agence s'apprêtait à diffuser à ses Etats membres son dernier rapport sur les enquêtes concernant ces deux pays.

Dans ce document, dont l'AFP a pu prendre connaissance vendredi, l'AIEA indique que l'Iran a accumulé 1.339 kilos d'uranium faiblement enrichi UF6.

Les estimations des analystes varient, mais selon ces derniers il faudrait entre 1.000 et 1.700 kilos d'uranium faiblement enrichi pour le convertir en uranium hautement enrichi qui entre dans la fabrication d'une bombe atomique.

"L'Iran a estimé qu'entre le 18 novembre 2008 et le 31 mai 2009 (...) un total de 500 kilos d'uranium faiblement enrichi (UF6) a été produit" dans son centre d'enrichissement de Natanz, a indiqué l'agence dans ce rapport.

Avant cela l'Iran avait, selon l'agence, déjà annoncé disposé de 839 kilos d'hexafluorure d'uranium faiblement enrichi.

Dans ce rapport, qui sera discuté lors de la prochaine réunion du conseil des gouverneurs de l'AIEA à la mi-juin, l'agence demande également des explications à Damas sur la présence d'uranium sur le site d'un réacteur de recherche à Damas.

Les échantillons prélevés en 2008 sur le site d'un réacteur miniature source de neutrons (MNSR) ont révélé la présence de "particules d'uranium naturel anthropogène", selon le rapport. Or, ce n'est pas le type d'uranium qu'on s'attend à trouver dans ce type de réacteur, a précisé le haut responsable de l'AIEA.

La Syrie a répondu sur ce sujet à une demande d'explication formulée par l'AIEA. L'agence onusienne a envoyé une nouvelle série de questions ce vendredi.
 

Première publication : 05/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)