Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Sports

Après le Nigeria, la France veut se racheter face à la Turquie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2009

Deux jours après avoir perdu face au Nigeria, les Bleus de Domenech vont tenter de se racheter contre la Turquie, en amical à Lyon. Le sélectionneur n'a toujours pas digéré les sifflets des supporters qu'il qualifie de "forme de racisme".

AFP - Les sifflets pendant le match amical perdu mardi à Saint-Etienne par la France contre le Nigeria (1-0) donnent un lourd enjeu au match amical de vendredi à Lyon face à la Turquie: les Bleus doivent finir leur saison sur une bonne note et éviter le divorce avec le public.
 

Certes, la bronca de Geoffroy-Guichard avait une spécificité: le public s'en est pris dès le début aux joueurs de Lyon, club rival de Saint-Etienne.
 

C'est resté en travers de la gorge de Raymond Domenech, lui-même ancien joueur et entraîneur lyonnais: "C'est une forme de racisme, car on n'est pas du club (Saint-Etienne), alors on les siffle...".
 

Mais au-delà de ce dommage collatéral d'une rivalité locale, les appels à la démission de Domenech, ritournelle depuis le fiasco de l'Euro-2008, et les encouragements à l'adversaire des Bleus ont également retenti dans un stade qui n'avait pas fait le plein. Après le soutien du Vélodrome à l'Argentine de Maradona en février et les sifflets qui ponctuent les matches des tricolores au Stade de France, les signes inquiétants se multiplient.
 

Rupture, désamour? Le capitaine Patrick Vieira réfute ces termes: "On n'est pas bon et les gens sifflent. Mais le terme de désamour utilisé par la presse, la radio, la télévision, cela me gêne (...). C'est exagéré."
 

Cette analyse est partagée par Noël Le Graët, vice-président de la FFF: "Le match (de mardi) n'a pas été extraordinaire. Il faut être réaliste, on a des performances moyennes lors des matches amicaux. On ne peut pas dire que l'on offre un spectacle qui donne envie d'applaudir."
 

Alors que faire pour éviter de nouveaux sifflets vendredi? "Gagner les matches. A nous d'avoir l'attitude et la performance pour que les gens n'aient pas à réagir", répond simplement Domenech.

Le problème est que comme le dit le gardien Hugo Lloris, "les amicaux avec l'équipe de France, ça n'existe pas", y compris dans l'esprit des Turcs, révélations du dernier Euro, qui vont vouloir briller à Gerland, devant leurs fans qui vont venir en nombre.
 

A ce propos, la Marseillaise risque-t-elle aussi d'être sifflée sur fond d'élections européennes et de question turque? "Les deux fédérations sont ravies de se rencontrer et il n'y a aucune crainte à ce sujet", assure M. Le Graët.

Première publication : 05/06/2009

COMMENTAIRE(S)