Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

EUROPE

Gordon Brown annonce un remaniement

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2009

Le chef du gouvernement britannique a annoncé un remaniement de son équipe après la démission de sept de ses ministres. Lui-même exclut toutefois de quitter ses fonctions pour mettre fin à la crise politique née du scandale des notes de frais.

AFP -Le secrétaire d'Etat britannique aux Forces armées, Bob Ainsworth, a été nommé vendredi à la Défense dans le gouvernement remanié du Premier ministre Gordon Brown, qui confirme Alistair Darling aux Finances, Peter Mandelson au Commerce et David Miliband aux Affaires étrangères.

Alan Johnson, jusqu'alors ministre de la Santé, a par ailleurs été promu à l'Intérieur en remplacement de Jacqui Smith, dont la démission a été révélée mardi dans la presse.

Bob Ainsworth succède à la Défense à John Hutton, proche de l'ancien Premier ministre Tony Blair, qui fait également partie des sept ministres qui ont annoncé leur démission ces quatre derniers jours.

Peter Mandelson, allié de Blair, conserve la tête du ministère du Commerce, mais avec des compétences élargies. Alistair Darling, au poste sensible des Finances, est également reconduit, tout comme David Miliband aux Affaires étrangères. Jack Straw reste à la Justice.

Parmi les autres changements, finalement peu nombreux, John Denham prend le portefeuille des Collectivités locales, en remplacement de Hazel Blears, et Andy Burnham la Santé. Yvette Cooper prend le ministère du Travail et des Retraites, en remplacement de James Purnell, qui a démisionné avec fracas jeudi soir, appelant M. Brown à l'imiter.

Le remaniement est vu par la presse comme un moyen pour Gordon Brown de sauver son poste tandis que se multiplient les appels à sa démission, jusqu'au sein de son parti, et après le départ de sept ministres de son gouvernement.

"Je ne quitterai pas" le gouvernement, a cependant martelé le Premier ministre lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a reconnu "une defaite douloureuse" du parti travailliste aux elections locales organisees jeudi.

Première publication : 05/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)