Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin remporte la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Gordon Brown va annoncer un remaniement ministériel

©

Texte par Caroline DELABROY

Dernière modification : 05/06/2009

Alors que six ministres britanniques ont décidé de démissionner ces derniers jours suite au scandale des notes de frais, le Premier ministre britannique Gordon Brown annonce qu'il va procéder à un remaniement ministériel ce vendredi.

Pas de répit pour Gordon Brown. Alors que le Premier ministre britannique se prépare à annoncer un remaniement ministériel, sans doute dans la journée, un nouveau membre de son équipe quitte le navire. Il s’agit de John Hutton, qui détenait le portefeuille de la Défense.

Au lendemain des scrutins européen et local pour lesquels les observateurs prédisent une lourde défaite des travaillistes, Gordon Brown apparaît de plus en plus fragilisé avec le départ de six membres du gouvernement en quatre jours. "C’est une véritable hémorragie, commente notre correspondante à Londres, Bénédicte Paviot. Si ce mouvement se confirme, cela pourrait être un coup fatal porté à la direction du Labour."

Déjà, jeudi soir, le départ fracassant du ministre du Travail et des retraites, James Purnell, a porté un coup dur à Gordon Brown. Le quotidien "The Guardian" va jusqu’à titrer à la une "Le tueur en douce". James Purnell est en effet le premier à ouvertement appeler à la démission du Premier ministre.

"Je crois maintenant que si vous restez, une victoire des conservateurs devient plus probable, et non le contraire, écrit-il dans une lettre publiée par le "Times". Par conséquent, je vous demande de vous retirer, afin de permettre à notre parti d'avoir, dans la lutte, une chance de l'emporter."

La stratégie de l’attente

Les élections législatives de 2010 aiguisent les inquiétudes. Impopulaire dans l’opinion publique pour sa gestion de la crise économique, Gordon Brown est aussi critiqué pour son manque de charisme et d’autorité sur sa majorité. "Il y a un sauve-qui-peut qui gagne certains membres du gouvernement, mais les poids-lourds - comme le ministre de la Justice Jack Straw - jouent encore la carte de la loyauté", estime Gilles Leydier, professeur de civilisation britannique à l’université de Toulon.

Pour Gilles Leydier, le Premier ministre "a tout intérêt à reculer au maximum la date des législatives et à faire en sorte de retrouver, d’ici là, une autorité et une capacité à démontrer sa compétence économique à la faveur d’un renversement de tendance".

Une question occupe cependant tous les esprits : "Combien de temps va tenir Gordon Brown ?" L'opposition, tant conservatrice que libérale-démocrate, a une nouvelle fois réclamé vendredi des élections législatives anticipées. Et le délitement de l'actuel gouvernement redonne de la voix aux députés travaillistes "rebelles", qui ont fait circuler une pétition électronique pour tenter de forcer Brown à quitter son poste, selon la presse. Ils espèrent obtenir les 70 voix nécessaires à provoquer un débat et un vote au sein du parti pour changer de leader. "Cela serait assez inédit", commente Gilles Leydier. Mais le Royaume-Uni, qui traverse une crise politique majeure après le scandale des notes de frais, n’en est sans doute pas à une innovation près.
 

Première publication : 05/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)