Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cuba tourne-t-elle vraiment la page de l'ère Castro ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : l'inquiétude des déplacés en Ituri

En savoir plus

Moyen-Orient

La presse arabe partagée sur le discours ''musulman'' d'Obama

Texte par Youssef ZERARKA

Dernière modification : 05/06/2009

Moment ''historique'' pour les uns, peur que les actes ne suivent pas pour d'autres, le discours cairote du président américain Barack Obama sur le monde musulman inspire quasiment tous les éditorialistes de la presse arabe. Extraits.

A l’image de ses titres les plus emblématiques, la presse arabe est partagée, vendredi, sur la teneur du message du président américain Barack Obama aux musulmans du monde. Du Machrek au Maghreb, quasiment tous les médias passent au crible l’allocution cairote y voyant, selon les rédactions, un ‘’moment historique’’ ou une ‘’opération de charme’’ qui pourrait ne pas être suivie d'actes concrets.

 

Premier tirage de la presse arabe, le quotidien officieux égyptien Al-Ahram appuie sans la moindre réserve les propos tenus par le président américain à partir du plus vieux campus arabe. Le journal parle du ‘’moment le plus fort’’ dans la nouvelle politique proche-orientale revendiquée par Barack Obama depuis la campagne présidentielle.

 

‘’Sans exagération aucune’’, le journal qualifie les propos cairotes du président américain de discours-référence qui illustre parfaitement ‘’le désir de l’Occident de changer de comportement à l’égard de l’islam et des musulmans’’.

 

Quelques voix discordantes

 

Le journal francophone libanais L’Orient-le-Jour abonde dans le même sens. ‘’Historique’’, la parole ‘’musulmane’’ du chef de la Maison Blanche l’est. Et l’éditorialiste du jour de s’en expliquer : ‘’La réconciliation de l'Amérique avec le monde arabo-musulman paraît passablement amorcée, en dépit des quelques voix discordantes inévitablement notées çà et là’’. 


‘’Fait significatif’’ aux yeux du quotidien beyrouthin, la teneur de la réaction à Gaza. ‘’Alors que l'ayatollah Khamenei clamait la haine du fond de cœur qu'il continue d'éprouver pour les États-Unis, même ses protégés du Hamas palestinien étaient bien obligés de reconnaître qu'un changement tangible venait de se produire, ne fût-ce que dans le ton.’’

 

Le quotidien palestinien Al-Quds se réjouit du ‘’début encourageant’’ de la diplomatie proche-orientale d’Obama. Une politique soucieuse de solutions pour la région à travers la ‘’réhabilitation de la diplomatie du dialogue’’ au détriment des options guerrières. Le journal s’interroge sur la manière dont Israël réagira à la ‘’nouvelle ère’’ promise aux musulmans par l’’’allié’’ de Washington. 

 

"Rameau d'olivier"

 

Journal panarabe paraissant à Londres, Al-Quds Al-Arabi se montre plus réservé. S’il ne doute pas de la ‘’sincérité’’ d’Obama et de son ‘’désir sérieux pour la réconciliation’’, le journal estime que les ‘’seules intentions ne suffisent pas’’ pour ‘’changer l’image’’ des Etats-Unis dans le monde musulman. 

 

Al-Quds Al-Arabi aurait souhaité que le discours cairote s’inscrive également dans une logique de repentance. ‘’Obama veut ouvrir une page nouvelle avec le monde musulman et lui offrir un rameau d’olivier. Cela est possible et même bienvenu, à condition qu’il soit accompagné d’une excuse franche pour les crimes commis par les Etats-Unis à l’encontre des musulmans.’’.
 

Première publication : 05/06/2009

COMMENTAIRE(S)