Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

EUROPE

Un septième ministre rend son tablier, remaniement imminent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2009

Le ministre britannique des Transports, Geoff Hoon, a remis sa démission au Premier ministre, Gordon Brown, selon plusieurs médias locaux. En six jours, il est le septième membre du gouvernement britannique à quitter ses fonctions.

AFP - Le ministre britannique des Transports, Geoff Hoon, est devenu vendredi le septième membre du gouvernement de Gordon Brown à démissionner, ont annoncé les médias.

M. Hoon ne fera pas partie du prochain gouvernement que M. Brown devrait annoncer ce vendredi, ont indiqué la BBC et SkyNews.

Il s'agit du septième membre du gouvernement, et du cinquième membre du Cabinet - qui regroupe les principaux ministres - à claquer la porte en quatre jours.

Cette démission est de plus la deuxième à être annoncée dans la seule journée de vendredi, après le départ du ministre de la Défense John Hutton, proche de l'ancien Premier ministre Tony Blair, officiellement pour "raisons familiales".

Le départ annoncé de M. Hoon intervient peu avant une conférence de presse de Gordon Brown, prévue à 16H30 (15H30 GMT) au cours de laquelle le Premier ministre devrait annoncer un remaniement de son gouvernement dans un geste visant à sauver son poste.

Le dirigeant travailliste fait l'objet d'appels répétés à sa démission, notamment d'un des ministres démissionnaires. Une pétition circule par ailleurs au sein du Labour appelant à son départ. La position de M. Brown est d'autant plus fragilisée que les premiers résultats des élections locales qui ont eu lieu jeudi en même temps que les européennes semblent confirmer la déroute que prédisent les sondages au Labour.

Première publication : 05/06/2009

COMMENTAIRE(S)