Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Sports

Les Bleus relèvent la tête et l'emportent face aux Turcs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2009

Après une défaite concédée, sous les sifflets, face au Nigeria, l'équipe de France de football a décroché un succès face à la Turquie (1-0), en amical. Mention spéciale pour Malouda (photo), très en vue pour son retour chez les Bleus.

AFP - En dépit d'un orage dantesque et d'une brève interruption du match pour jets de fumigènes turcs, l'équipe de France a mouillé le maillot pour battre la Turquie en amical (1-0) vendredi à Lyon, relevant la tête après la défaite de mardi sous les sifflets contre le Nigeria (1-0).

Les jets de projectiles et fumigènes ont provoqué une interruption du match de cinq minutes à partir de la 79e minute. Les joueurs sont sortis du terrain mais restés sur la touche, le temps que le public turc se calme et que des CRS se postent devant la tribune turque d'où sont partis les incidents. Puis le match a repris, les Français redoublant d'efforts.

En tout cas, que ce soit sous le déluge ou dans l'odeur de poudre des fusées, ces Bleus ont laissé leur désir de vacances et de plages ensoleillées au vestiaire et ont joué en équipe, contrairement à mardi à Saint-Etienne, où leur prestation avait été désunie (il y avait à Saint-Etienne une vraie coupure entre bloc défensif et offensif).

Certes, ils ont été hués, mais cette fois par un public turc qui occupait la moitié de Gerland et donnait plus de voix que les fans tricolores. A noter que les Turcs avaient commencé par respecter et applaudir la Marseillaise. Dommage que les choses aient dérapé sur la fin...

 

Bon retour de Malouda

Sur le terrain côté français, il faut décerner une mention particulière aux Lyonnais, ou ex-Lyonnais, qui, sur la pelouse de Gerland, loin des supporteurs ennemis de Geoffroy-Guichard, ont fait le métier, pour la dernière fois de la saison.

Anelka a obtenu un penalty, assorti d'une exclusion d'Üzülmez un peu sévère pour un amical. Et c'est Benzema, l'enfant de l'OL, qui en profitait pour ouvrir la marque (1-0, sur pen. 39e).

Le bilan à tirer après un amical reste toujours aussi difficile. Est-ce que les Bleus ont senti une menace de divorce avec leur public et ont réagi ? Est-ce que Domenech, en faisant tourner son équipe sur un mode de concurrence a su relancer quelques éléments ?

Malouda, qui n'avait plus évolué avec les Bleus depuis octobre 2008 et une brouille par voie de presse avec le sélectionneur, a été un des Français les plus en vue dès le début de match. Le Guyanais s'est déplacé sur tout le milieu de terrain, décrochant sans cesse en véritable attaquant à l'affût d'une occasion.

"Flo", ancien Lyonnais, tenait tellement à marquer des points et les esprits pour son retour et sa 45e sélection. Il a serré la main de Domenech en sortant du terrain (58e). Finis les mauvais jours pour Malouda ?

 

Mexès passe à côté

Toulalan, joueur de l'OL, a aussi régalé dans son jardin avec ses transversales au cordeau. Mais il n'y a pas eu que des satisfactions. La défense, chantier des Bleus depuis le fiasco de l'Euro-2008 et la retraite de Thuram, reste toujours préoccupante.

Individuellement, Mexès, qui est déjà un second choix dans l'esprit de Domenech (au profit dans la charnière centrale de joueurs comme Gallas et Squillaci) a raté son match. Son mauvais jeu court l'a pénalisé. Heureusement, derrière lui, il y avait le Lyonnais -encore un- Lloris, excellent.

Abidal, ancien Lyonnais, nommé capitaine en l'absence d'Henry (blessé) et de Vieira (sur le banc au coup d'envoi), s'est lui montré à l'aise sur son côté gauche, jaillissant pour porter le surnombre à l'avant.

Mais les vrais examens auront lieu à la rentrée. Après les Féroé, il y aura la Roumanie et la Serbie (5 et 9 septembre). Et ces matches n'auront plus rien d'amicaux. Mais les fumigènes turcs non plus vendredi soir.
 

Première publication : 06/06/2009

COMMENTAIRE(S)