Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

FRANCE

Le Sénat approuve la fusion des agences de sécurité sanitaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2009

Dans le cadre du projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires" de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, le Sénat a adopté un amendement permettant le regroupement des deux agences de sécurité sanitaire, l'Afssa et l'Afsset.

AFP - Le Sénat a donné dans la nuit de vendredi à samedi son feu vert au gouvernement pour qu'il procède par voie d'ordonnance au regroupement de deux agences de sécurité sanitaire, l'Afssa (pour les aliments) et l'Afsset (pour l'environnement et le travail).

Il a adopté un amendement du gouvernement prévoyant ce regroupement dans le cadre du projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires".

Un "nouvel établissement public" serait créé reprenant les missions exercées par ces deux agences qui, selon la ministre de la Santé Roselyne Bachelot "exercent le même métier d'évaluation des risques sanitaires" et dont les "champs de compétence" se recoupent.

Elle a cité le cas des algues toxiques, qui sont du ressort de l'Afssa si elles sont présentes dans l'eau d'alimentation, et de l'Afsset s'il s'agit des eaux de loisir, ou celui des risques des substances chimiques, présentes dans les biocides (Afsset) et dans les pesticides (Afssa).

Cette fusion "doit faciliter une prise en compte plus globale des risques et de leur impact sur la santé", selon Mme Bachelot.

L'opposition de gauche a protesté contre le recours à une ordonnance pour une mesure prise "sans concertation" et "avec précipitation" "dictée par la révision générale des politiques publiques (RGPP). Marie-Christine Blandin (Verts) a manifesté son "indignation contre ces procédés".

Le rapporteur UMP, Alain Milon a "salué" cette démarche qui "simplifie le système de prévention sanitaire" mais a "déploré" le recours à l'ordonnance.
 

Première publication : 06/06/2009

COMMENTAIRE(S)