Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Economie

L'Islande accepte de rembourser Londres et La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2009

L'Islande a annoncé, samedi, qu'elle s'engageait à rembourser les 3,8 milliards d'euros que le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave.

AFP - L'Islande s'est engagée à rembourser les 3,8 milliards d'euros que Londres et La Haye ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave, a annoncé samedi le gouvernement islandais.

L'Islande va rembourser 2,6 milliards d'euros au Royaume-Uni et 1,2 milliard d'euros aux Pays-Bas, a déclaré le ministre islandais des Finances, Steingrimur Sigfusson.

"Je suis heureux de l'issue trouvée dans ce dossier. Le gel des avoirs sera révoqué et des relations normales seront rétablies entre l'Islande et la Grande-Bretagne", a-t-il dit à l'AFP.

Les sommes seront considérées comme un prêt accordé à l'Islande et seront remboursées entre 2016 et 2024.

"Le gouvernement se félicite de l'engagement de l'Islande de satisfaire ses obligations pour rembourser les clients d'Icesave", a déclaré de son côté un porte-parole du Trésor britannique.

Icesave était une filiale de banque en ligne de l'ancienne deuxième banque islandaise, Landsbanki, nationalisée en octobre.

Plus de 200.000 clients britanniques et 120.000 clients néerlandais d'Icesave avaient vu leurs comptes gelés lors de la nationalisation de la Landsbanki, entraînant des mesures de représailles sur les avoirs islandais au Royaume-Uni.

Première publication : 07/06/2009

COMMENTAIRE(S)