Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

L'Islande accepte de rembourser Londres et La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2009

L'Islande a annoncé, samedi, qu'elle s'engageait à rembourser les 3,8 milliards d'euros que le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave.

AFP - L'Islande s'est engagée à rembourser les 3,8 milliards d'euros que Londres et La Haye ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave, a annoncé samedi le gouvernement islandais.

L'Islande va rembourser 2,6 milliards d'euros au Royaume-Uni et 1,2 milliard d'euros aux Pays-Bas, a déclaré le ministre islandais des Finances, Steingrimur Sigfusson.

"Je suis heureux de l'issue trouvée dans ce dossier. Le gel des avoirs sera révoqué et des relations normales seront rétablies entre l'Islande et la Grande-Bretagne", a-t-il dit à l'AFP.

Les sommes seront considérées comme un prêt accordé à l'Islande et seront remboursées entre 2016 et 2024.

"Le gouvernement se félicite de l'engagement de l'Islande de satisfaire ses obligations pour rembourser les clients d'Icesave", a déclaré de son côté un porte-parole du Trésor britannique.

Icesave était une filiale de banque en ligne de l'ancienne deuxième banque islandaise, Landsbanki, nationalisée en octobre.

Plus de 200.000 clients britanniques et 120.000 clients néerlandais d'Icesave avaient vu leurs comptes gelés lors de la nationalisation de la Landsbanki, entraînant des mesures de représailles sur les avoirs islandais au Royaume-Uni.

Première publication : 07/06/2009

COMMENTAIRE(S)