Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

Economie

L'Islande accepte de rembourser Londres et La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2009

L'Islande a annoncé, samedi, qu'elle s'engageait à rembourser les 3,8 milliards d'euros que le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave.

AFP - L'Islande s'est engagée à rembourser les 3,8 milliards d'euros que Londres et La Haye ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave, a annoncé samedi le gouvernement islandais.

L'Islande va rembourser 2,6 milliards d'euros au Royaume-Uni et 1,2 milliard d'euros aux Pays-Bas, a déclaré le ministre islandais des Finances, Steingrimur Sigfusson.

"Je suis heureux de l'issue trouvée dans ce dossier. Le gel des avoirs sera révoqué et des relations normales seront rétablies entre l'Islande et la Grande-Bretagne", a-t-il dit à l'AFP.

Les sommes seront considérées comme un prêt accordé à l'Islande et seront remboursées entre 2016 et 2024.

"Le gouvernement se félicite de l'engagement de l'Islande de satisfaire ses obligations pour rembourser les clients d'Icesave", a déclaré de son côté un porte-parole du Trésor britannique.

Icesave était une filiale de banque en ligne de l'ancienne deuxième banque islandaise, Landsbanki, nationalisée en octobre.

Plus de 200.000 clients britanniques et 120.000 clients néerlandais d'Icesave avaient vu leurs comptes gelés lors de la nationalisation de la Landsbanki, entraînant des mesures de représailles sur les avoirs islandais au Royaume-Uni.

Première publication : 07/06/2009

COMMENTAIRE(S)