Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

Economie

L'Islande accepte de rembourser Londres et La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2009

L'Islande a annoncé, samedi, qu'elle s'engageait à rembourser les 3,8 milliards d'euros que le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave.

AFP - L'Islande s'est engagée à rembourser les 3,8 milliards d'euros que Londres et La Haye ont déboursés pour compenser les pertes des épargnants de la banque en ligne nationalisée Icesave, a annoncé samedi le gouvernement islandais.

L'Islande va rembourser 2,6 milliards d'euros au Royaume-Uni et 1,2 milliard d'euros aux Pays-Bas, a déclaré le ministre islandais des Finances, Steingrimur Sigfusson.

"Je suis heureux de l'issue trouvée dans ce dossier. Le gel des avoirs sera révoqué et des relations normales seront rétablies entre l'Islande et la Grande-Bretagne", a-t-il dit à l'AFP.

Les sommes seront considérées comme un prêt accordé à l'Islande et seront remboursées entre 2016 et 2024.

"Le gouvernement se félicite de l'engagement de l'Islande de satisfaire ses obligations pour rembourser les clients d'Icesave", a déclaré de son côté un porte-parole du Trésor britannique.

Icesave était une filiale de banque en ligne de l'ancienne deuxième banque islandaise, Landsbanki, nationalisée en octobre.

Plus de 200.000 clients britanniques et 120.000 clients néerlandais d'Icesave avaient vu leurs comptes gelés lors de la nationalisation de la Landsbanki, entraînant des mesures de représailles sur les avoirs islandais au Royaume-Uni.

Première publication : 07/06/2009

COMMENTAIRE(S)