Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre guerre psychologique et pénuries

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

Moyen-Orient

Netanyahou annonce un discours "important" sur la sécurité

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2009

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou présentera la semaine prochaine sa politique pour "parvenir à la paix et à la sécurité", alors que Barack Obama a lancé plusieurs appels à l'État hébreu pour l'arrêt des colonisations.

AFP - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche qu'il présenterait la semaine prochaine sa politique de "paix et de sécurité", après des appels du président américain à l'arrêt de la colonisation et à la création d'un Etat Palestinien.

"La semaine prochaine, je vais prononcer un discours important dans lequel je présenterai aux Israéliens les principes de notre politique pour parvenir à la paix et la sécurité", a affirmé M. Netanyahu devant les journalistes à l'ouverture du conseil des ministres hebdomadaire.

Le Premier ministre a fait cette annonce trois jours après le discours au Caire du président Barack Obama qui a exigé un gel total de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée et la création d'un Etat palestinien, auxquels M. Netanyahu s'oppose.

"J'ai lu et entendu ces derniers jours des propos qui m'étaient attribués mais que je n'ai pas prononcés. Je voudrais que les choses soient claires: nous voulons parvenir à la paix avec les Palestiniens et les pays arabes avec le maximum d'entente de la part des Etats-Unis", a-t-il ajouté.

"Mon objectif est parvenir à une paix stable basée sur des principes solides de sécurité pour Israël et ses habitants", a poursuivi le chef du gouvernement, dont la première rencontre en mai avec M. Obama à la Maison Blanche avait mis au grand jour les divergences entre les deux hommes sur le processus de paix.

Après le discours du président américain, M. Netanyahu s'était contenté de faire publier un communiqué dans lequel il exprimait l'espoir d'une réconciliation avec le monde arabo-musulman tout en affirmant qu'il donnerait priorité à la sécurité d'Israël dans le cadre d'un éventuel accord de paix.

"Israël veut la paix et fera tout ce qui est en son pouvoir pour élargir le cercle de la paix tout en prenant en considération son intérêt national et en premier lieu sa sécurité", avait indiqué le communiqué publié par le bureau du Premier ministre.

M. Obama a soutenu dans son discours la quête des Palestiniens pour leur Etat et jugé la situation des Palestiniens "intolérable".

Il a appelé Israël à cesser la colonisation dans les territoires palestiniens tout en soulignant "le lien inébranlable" entre l'Etat hébreu et les Etats-Unis.

Lors de son voyage en Allemagne, qui a suivi ses visites en Arabie saoudite et en Egypte, M. Obama a aussi affirmé qu'il souhaitait que les Etats arabes établissent "des échanges commerciaux et diplomatiques" avec Israël si l'Etat hébreu prenait des engagements fermes en faveur de la paix.

Samedi en France, le président américain a estimé que l'"impasse actuelle" devait être "dépassée" par les Israéliens et les Palestiniens dont les destins sont "liés".

L'envoyé spécial américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, est de nouveau attendu la semaine prochaine dans la région pour poursuivre les efforts en vue de relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes au point mort.

 

Première publication : 07/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)