Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

Le spectre d'une nouvelle crise du gaz s'éloigne provisoirement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/06/2009

Le risque d'une nouvelle crise du gaz entre l'Ukraine et la Russie semble s'éloigner après le paiement par Kiev de l'intégralité du gaz qui lui avait été livré par Gazprom au mois de mai. Le pays avait jusqu'au 9 juin pour honorer sa dette.

AFP - L'Ukraine a payé la totalité du gaz russe livré en mai, a confirmé lundi le géant gazier russe Gazprom, alors que Moscou évoquait le spectre d'une nouvelle crise gazière entre les deux pays susceptible de perturber l'approvisionnement de l'Europe.
  
"Tout ce qui était dû a été payé", a déclaré à l'AFP le porte-parole de Gazprom, Sergueï Kouprianov.
  
L'entreprise ukrainienne des hydrocarbures Naftogaz avait indiqué vendredi avoir réglé sa facture de gaz pour le mois de mai, alors que la date limite de paiement avait été fixée au 9 juin.
  
Mais Gazprom n'a pas pour autant estimé que le risque d'une nouvelle crise gazière était écarté, le porte-parole de la société ayant jugé "peu probable" que Naftogaz parvienne à payer les livraisons du mois de juin.
  
Les responsables russes avaient multiplié les mises en garde ces dernières semaines, estimant que l'Ukraine, en raison de la grave crise économique qui frappe le pays, serait dans l'impossibilité de payer ses factures.
  
Moscou avait dès lors appelé l'Union européenne à cofinancer un crédit à l'Ukraine afin d'empêcher une répétition du conflit gazier russo-ukrainien du mois de janvier, qui avait conduit une bonne partie de l'Europe à être privée de gaz russe.

Première publication : 08/06/2009

COMMENTAIRE(S)