Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agences européennes cherchent adresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée, Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ? (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : la France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

SCIENCES

Apple lance son nouvel iPhone et baisse le prix de l'ancien modèle

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 09/06/2009

Après avoir levé sur le voile sur la troisième version de l'iPhone, la marque à la pomme a annoncé qu'elle baisserait le prix de son ancien modèle afin de devenir moins chère que la concurrence. Une petite révolution de palais.

Une annonce peut en cacher une autre. La présentation par Apple, lundi, de son nouvel iPhone 3Gs ravira sans doute les fans. Plus rapide (d’où le "s" pour "speed", la vitesse), plus puissant (il prend en charge la capture vidéo), plus tout. C’est le crédo traditionnel d’Apple. La marque à la pomme améliore son matériel d’année en année. Ce nouvel iPhone est le troisième en près de deux ans et sera disponible dans une vingtaine de pays dont les Etats-Unis et la France à partir du 19 juin.

 

Mais à côté des fanfares de la nouveauté, Phil Schiller, vice-président d’Apple, a également annoncé la baisse du prix de l’ancien modèle qui passe sous la barre symbolique des 100 dollars (99 dollars), soit 50 % de moins que le prix actuel. Le petit nouveau sera vendu quant à lui à 199 dollars.

 

Un vrai pari pour le géant américain, pas franchement connu pour pratiquer des tarifs attractifs. Ses ordinateurs portables sont généralement vendus à 100 euros de plus qu’un équivalent PC. Cela peut faire chère la pomme, surtout en temps de crise. Pour la première fois, Apple semble finalement prendre la morosité ambiante en compte.

 

Agressivité tarifaire

 

Une première qui arrive à point nommé au vu de la concurrence accrue que connaît le secteur. Le Palm Pre, sorti aux Etats-Unis le 6 juin, est considéré par bon nombre de spécialistes comme le plus sérieux des "iPhone killers". L’opérateur Sprint, qui a l’exclusivité de sa distribution sur le territoire américain, se réjouit d’avoir vendu plus de 50 000 unités lors du premier week-end de commercialisation. Seul hic : son prix, 199 dollars. Un montant calqué sur l’iPhone qui devient, du coup, nettement moins compétitif. "La baisse des prix de 50 % de l’iPhone devrait faire augmenter ses ventes de 100 %", estime Gene Munster, analyste chez Piper Jaffray.

 

Apple a d’ailleurs décidé d’étendre sa nouvelle stratégie tarifaire aux fameux Mac. En septembre, le fabricant américain lancera un nouveau système d’exploitation (le cœur des ordinateurs), Snow Leopard, pour concurrencer Windows 7 de Microsoft. Histoire de faire mal au portefeuille de son meilleur ennemi, Apple proposera la mise à jour vers le nouveau système à 29 dollars. Microsoft s’en tient à 50 dollars.

 

Diaporama des dix applications iPhone gratuites les plus téléchargées au Royaume-Uni en une semaine, au 5 juin: 

 

Par Relax News

Première publication : 09/06/2009

COMMENTAIRE(S)