Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Economie

Fiat ne se retirera pas du processus de rachat de Chrysler

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2009

Au lendemain de la décision prise par la Cour suprême américaine de geler la cession des actifs de Chrysler au groupe Fiat, le constructeur italien fait savoir qu'il n'envisage pas de se retirer du processus de rachat de la firme de Detroit.

AFP - Fiat ne se retirera pas du processus de reprise de Chrysler, même s'il n'est pas validé avant le 15 juin, a indiqué mardi un porte-parole du groupe italien, au lendemain de la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de geler la cession à Fiat du constructeur américain.

"Fiat est engagé (dans la reprise de Chrysler) même après le 15 juin", date à partir de laquelle le groupe italien est habilité à se retirer du processus si le plan de reprise n'est pas validé, a assuré ce porte-parole à l'AFP.

La Cour suprême a décidé lundi de retarder pour une durée indéfinie la reprise des principaux actifs de Chrysler, qui a déposé son bilan fin avril, par un consortium mené par Fiat, après le dépôt d'un recours par des fonds de pension de l'Etat de l'Indiana (centre-nord des Etats-Unis).

Le "nouveau Chrysler" qui doit sortir du processus judiciaire doit être détenu à 20% par Fiat (35% à terme). Les Etats américain et canadien détiendraient 10% et un fonds à gestion syndicale 55%.

Première publication : 09/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)