Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Economie

Le brut dépasse les 70 dollars pour la première fois depuis novembre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2009

Soutenus par une baisse du dollar, les prix du baril de pétrole ont fait un bond, mardi, à New York, où ils ont terminé au-dessus de la barre des 70 dollars. Une première depuis le début de la crise financière en novembre 2008.

AFP - Les prix du pétrole ont bondi mardi à New York, terminant au-dessus de la barre des 70 dollars pour la première fois depuis début novembre, soutenus par la baisse du dollar.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a fini à 70,01 dollars, en hausse de 1,92 dollar par rapport à son cours de clôture de lundi. Il n'avait plus terminé à ce niveau depuis le 4 novembre.

Cette hausse des prix du brut est liée "clairement à l'accélération de l'affaiblissement du dollar", a indiqué John Kilduff, de MF Global.

La monnaie américaine a repris le chemin de la baisse mardi face aux principales devises, en particulier la livre sterling.

L'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), émanation du département américain de l'Energie, a elle aussi expliqué les trois mois de hausse des prix du brut, "par des attentes de redressement économique mondial et d'augmentation future de la consommation de pétrole".

"A cela s'ajoutent un dollar affaibli et une activité croissante du marché financier qui poussent en hausse les prix des matières premières, éclipsant les mauvais fondamentaux de l'offre et de la demande", précise l'EIA.

La faiblesse du dollar rend le brut plus intéressant pour les investisseurs munis d'autres devises. En se portant sur le marché des matières premières, ils peuvent espérer se protéger contre une perte de valeur de leurs avoirs.

Trois facteurs se combinaient ainsi pour porter le marché: "c'est l'histoire simple d'un dollar faible et d'un marché boursier en hausse, avec un flux en provenance de fonds qui investissent dans les matières premières", a résumé Adam Sieminski, de Deutsche Bank.

Première publication : 09/06/2009

COMMENTAIRE(S)