Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Le brut dépasse les 70 dollars pour la première fois depuis novembre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/06/2009

Soutenus par une baisse du dollar, les prix du baril de pétrole ont fait un bond, mardi, à New York, où ils ont terminé au-dessus de la barre des 70 dollars. Une première depuis le début de la crise financière en novembre 2008.

AFP - Les prix du pétrole ont bondi mardi à New York, terminant au-dessus de la barre des 70 dollars pour la première fois depuis début novembre, soutenus par la baisse du dollar.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a fini à 70,01 dollars, en hausse de 1,92 dollar par rapport à son cours de clôture de lundi. Il n'avait plus terminé à ce niveau depuis le 4 novembre.

Cette hausse des prix du brut est liée "clairement à l'accélération de l'affaiblissement du dollar", a indiqué John Kilduff, de MF Global.

La monnaie américaine a repris le chemin de la baisse mardi face aux principales devises, en particulier la livre sterling.

L'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), émanation du département américain de l'Energie, a elle aussi expliqué les trois mois de hausse des prix du brut, "par des attentes de redressement économique mondial et d'augmentation future de la consommation de pétrole".

"A cela s'ajoutent un dollar affaibli et une activité croissante du marché financier qui poussent en hausse les prix des matières premières, éclipsant les mauvais fondamentaux de l'offre et de la demande", précise l'EIA.

La faiblesse du dollar rend le brut plus intéressant pour les investisseurs munis d'autres devises. En se portant sur le marché des matières premières, ils peuvent espérer se protéger contre une perte de valeur de leurs avoirs.

Trois facteurs se combinaient ainsi pour porter le marché: "c'est l'histoire simple d'un dollar faible et d'un marché boursier en hausse, avec un flux en provenance de fonds qui investissent dans les matières premières", a résumé Adam Sieminski, de Deutsche Bank.

Première publication : 09/06/2009

COMMENTAIRE(S)