Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Lesotho : l'armée prend le contrôle du QG de la police

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

Economie

Le Sénat entérine la fusion Banques populaires-Écureuil

Dernière modification : 09/06/2009

Après l'Assemblée nationale le 19 mai, c'est le Sénat qui a voté, mardi, en faveur du rapprochement entre les Banques populaires et la Caisse d'épargne. Une fusion qui donnera naissance au deuxième groupe bancaire de l'Hexagone.

AFP - Le Parlement a définitivement donné son accord mardi au rapprochement Banque Populaire/Caisse d'Epargne avec l'institution d'un "organe central", lors d'un vote conforme du Sénat sur le projet de loi adopté à l'Assemblée le 19 mai.

Au Sénat, le texte a été adopté par 187 voix contre 154. L'UMP a voté pour, le PS et les communistes contre, de même qu'une majorité des radicaux du RDSE.

"La création du nouvel organe central pourra être effective dès le mois de juillet", a affirmé le secrétaire d'Etat au Commerce, Hervé Novelli.

L'opposition a dénoncé le vote conforme du Sénat, accusant le gouvernement d'avoir refusé de débattre de ses amendements pour ne pas modifier le texte issu de l'Assemblée nationale.

"Notre responsabilité en tant que parlementaires est de ne pas retarder un rapprochement qui doit intervenir avant la fin du mois de juin", a justifié à l'inverse Alain Gournac (UMP).

"Cette alliance donnera naissance au deuxième groupe bancaire français, comptant plus de 7 millions de sociétaires, 7.700 agences, près de 110.000 collaborateurs et 34 millions de clients", avait répété lundi soir le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement Roger Karoutchi, qui représentait sa collègue Christine Lagarde (Economie), retenue à Bruxelles.

Cette union doit aussi, selon le gouvernement, "simplifier la gouvernance" de Natixis, "qui a accumulé 2,62 milliards de pertes", a rappelé le rapporteur général du Budget de l'Etat Philippe Marini (UMP).

Première publication : 09/06/2009

COMMENTAIRE(S)