Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Culture

Clap de fin pour le conflit entre acteurs et producteurs

Dernière modification : 11/06/2009

Le principal syndicat des acteurs hollywoodiens a massivement approuvé leur nouvelle convention collective. Les comédiens mettent ainsi fin au conflit qui les opposait aux producteurs, depuis l'expiration de la convention précédente.

AFP - Les adhérents du principal syndicat des acteurs de Hollywood ont approuvé à une très large majorité la nouvelle convention collective régissant leur activité, mettant ainsi un terme à un long conflit avec les producteurs.
  
Le Screen Actors Guild (SAG) a annoncé dans un communiqué mardi soir que ses adhérents avaient voté à 78% pour la nouvelle convention collective d'une durée de deux ans, négociée avec l'Alliance des producteurs de cinéma et de télévision (AMPTP).
  
Ce nouveau texte avait été adopté de justesse mi-avril par la direction du SAG et devait être soumis au vote des quelque 120.000 membres du syndicat d'acteurs de cinéma et de télévision américains pour entrer en vigueur. Le nouveau texte succède à la convention triennale ayant expiré le 30 juin 2008.
  
Les négociations entre le SAG et l'AMPTP étaient longtemps restées infructueuses et en l'absence de nouvel accord, les comédiens continuaient à travailler selon les termes du précédent contrat.
  
Victoire apparente pour le SAG, le texte mentionne une expiration du nouveau contrat en juin 2011 et non 2012 comme le voulaient les studios, ce qui permettra au syndicat de peser sur les négociations entre le patronat et d'autres corporations de Hollywood (scénaristes, réalisateurs...) dont les contrats doivent expirer dans deux ans.
  
La nouvelle convention prévoit une augmentation de salaire de 3% la première année et de 3,5% l'année suivante, et assure des dividendes plus importants pour l'exploitation du travail des acteurs sur les nouveaux médias numériques (internet, vidéo à la demande...) que ceux provenant des DVD.
  
Mais ces augmentations sont similaires à celles arrachées après une longue grève par les scénaristes en 2008, montrant que le SAG a dû lâcher du lest sur ses prétentions, qui étaient supérieures. En outre, les augmentations de salaire ne seront pas rétroactives.

Première publication : 10/06/2009

COMMENTAIRE(S)