Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Un homme à la hauteur", le nain Dujardin

En savoir plus

FOCUS

Chute des prix du pétrole : les pays du Golfe face à une austérité jamais connue

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : Moqtada al-Sadr, l'agitateur

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi Travail : la bataille s'engage au Parlement (partie 2)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La mode, seconde industrie la plus polluante au monde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Isabelle Kocher, seule dirigeante du CAC 40

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amicalement vôtre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Lui, candidat"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Hollande est-il un homme de gauche ?

En savoir plus

Economie

L'Allemagne confirme l'achat de 180 avions de chasse Eurofighter

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2009

Le ministère allemand de la Défense fait savoir qu'il a toujours l'intention d'acheter 180 Eurofighter au géant de l'aérospatiale EADS. Le bruit avait couru que la hausse des coûts du programme pourrait remettre en cause la transaction.

REUTERS - L'Allemagne a bien l'intention d'acheter 180 Eurofighter malgré la hausse du coût du programme, a annoncé mercredi un porte-parole du ministère de la Défense.

"On a toujours un besoin opérationnel de 180 Eurofighter", a déclaré le porte-parole.
 

La presse allemande s'était demandée ces derniers temps si le gouvernement n'allait pas revoir son programme d'achat compte tenu de contraintes budgétaires et des hausses de coûts.

Une commission budgétaire parlementaire doit approuver sous peu l'achat de 31 Eurofighter supplémentaires, ce qui constituera la première partie d'une troisième tranche d'achat.
 

Le consortium Eurofighter comprend le britannique BAE Systems, l'italien Finmeccanica et le franco-germano-espagnol EADS.

Le ministère allemand de la Défense avait annoncé mi-mai que Berlin prévoyait de passer des commandes pour la première partie de la troisième tranche d'Eurofighter d'ici l'été.

Première publication : 10/06/2009

COMMENTAIRE(S)