Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences dans le Kasaï : le pouvoir congolais est responsable, selon Félix Tshisekedi

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mossoul et Raqqa, des batailles perdues pour les jihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Remaniement ministériel en France : une nouvelle ère ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

Sports

L'Espagnol Antonio Colom contrôlé positif à l'EPO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2009

Révélation de ce début de saison, le coureur espagnol de l'équipe Katusha, Antonio Colom, a été provisoirement suspendu après un contrôle positif à l'EPO. Sa participation au Tour de France, qui démarre le 4 juillet, est compromise.

AFP - Le coureur cycliste espagnol Antonio Colom (Katusha) a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à l'EPO, a-t-on appris mardi de source officielle.
  
Colom, l'un des coureurs que l'équipe Katusha comptait aligner au prochain Tour de France dans la perspective du classement général, "nie catégoriquement avoir consommé de l'EPO ou toute autre produit dopant", a-t-il déclaré sur son site internet.
  
Il a aussi annoncé que ses avocats allaient demander l'analyse de l'échantillon B.
  
Le coureur espagnol, qui est âgé de 31 ans, a notamment terminé 5e de Paris-Nice en mars dernier après avoir remporté la dernière étape. Il a aussi gagné en début de saison une épreuve du Challenge de Majorque et une étape du Tour d'Algarve (Portugal).
  
Colom, qui est provisoirement suspendu en attendant son audition par la fédération espagnole, a été contrôlé (urine) hors compétition le 2 avril et l'analyse a été pratiquée au laboratoire accrédité de Madrid.
  
"Ce résultat anormal constitue le résultat direct d'un contrôle ciblé sur la base d'informations contenues dans son profil sanguin et de la connaissance de son programme de compétition", a souligné l'Union cycliste internationale (UCI) dans un communiqué.
  
Colom, qui a donc été ciblé à partir des informations recueillies pour son passeport biologique, est le deuxième coureur de Katusha à être déclaré positif à l'EPO en moins d'un mois et demi, après l'Autrichien Christian Pfannberger.
  
Confrontée à ce problème, l'équipe russe, nouvelle venue dans le peloton, a mis en place récemment une nouvelle disposition antidopage pour ses coureurs, qui a été refusée par trois d'entre eux (De Haes, McEwen, Steegmans).
  
Une annexe au contrat prévoit désormais que ses coureurs sanctionnés pour dopage auront à verser une amende correspondant à cinq fois leur salaire annuel.
  
Colom, qui courait en 2007 et 2008 pour Astana, a rejoint Katusha à l'intersaison.
  
"La présomption d'innocence lui sera accordée jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise à ce sujet. Selon le code mondial antidopage et le règlement antidopage de l'UCI, cette dernière ne peut fournir d'autres informations à ce stade", a conclu l'UCI dans son communiqué.

Première publication : 10/06/2009

COMMENTAIRE(S)