Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

Sports

L'Espagnol Antonio Colom contrôlé positif à l'EPO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2009

Révélation de ce début de saison, le coureur espagnol de l'équipe Katusha, Antonio Colom, a été provisoirement suspendu après un contrôle positif à l'EPO. Sa participation au Tour de France, qui démarre le 4 juillet, est compromise.

AFP - Le coureur cycliste espagnol Antonio Colom (Katusha) a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à l'EPO, a-t-on appris mardi de source officielle.
  
Colom, l'un des coureurs que l'équipe Katusha comptait aligner au prochain Tour de France dans la perspective du classement général, "nie catégoriquement avoir consommé de l'EPO ou toute autre produit dopant", a-t-il déclaré sur son site internet.
  
Il a aussi annoncé que ses avocats allaient demander l'analyse de l'échantillon B.
  
Le coureur espagnol, qui est âgé de 31 ans, a notamment terminé 5e de Paris-Nice en mars dernier après avoir remporté la dernière étape. Il a aussi gagné en début de saison une épreuve du Challenge de Majorque et une étape du Tour d'Algarve (Portugal).
  
Colom, qui est provisoirement suspendu en attendant son audition par la fédération espagnole, a été contrôlé (urine) hors compétition le 2 avril et l'analyse a été pratiquée au laboratoire accrédité de Madrid.
  
"Ce résultat anormal constitue le résultat direct d'un contrôle ciblé sur la base d'informations contenues dans son profil sanguin et de la connaissance de son programme de compétition", a souligné l'Union cycliste internationale (UCI) dans un communiqué.
  
Colom, qui a donc été ciblé à partir des informations recueillies pour son passeport biologique, est le deuxième coureur de Katusha à être déclaré positif à l'EPO en moins d'un mois et demi, après l'Autrichien Christian Pfannberger.
  
Confrontée à ce problème, l'équipe russe, nouvelle venue dans le peloton, a mis en place récemment une nouvelle disposition antidopage pour ses coureurs, qui a été refusée par trois d'entre eux (De Haes, McEwen, Steegmans).
  
Une annexe au contrat prévoit désormais que ses coureurs sanctionnés pour dopage auront à verser une amende correspondant à cinq fois leur salaire annuel.
  
Colom, qui courait en 2007 et 2008 pour Astana, a rejoint Katusha à l'intersaison.
  
"La présomption d'innocence lui sera accordée jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise à ce sujet. Selon le code mondial antidopage et le règlement antidopage de l'UCI, cette dernière ne peut fournir d'autres informations à ce stade", a conclu l'UCI dans son communiqué.

Première publication : 10/06/2009

COMMENTAIRE(S)