Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Ahmadinejad fragilisé par son bilan économique

Vidéo par AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Si ses partisans ne tarissent pas d'éloges en ce qui concerne son premier mandat, les adversaires du président sortant Mahmoud Ahmadinejad (Moshen Rezai, notamment) l'attaquent principalement sur son bilan économique, qu'ils jugent "mauvais".

AFP - Le candidat conservateur à l'élection présidentielle iranienne du 12 juin Mohsen Rezaï a concentré lundi le débat télévisé l'opposant au président sortant Mahmoud Ahmadinejad sur le "mauvais" bilan économique de son gouvernement.

M. Rezaï s'est distingué des deux autres adversaires du candidat Ahmadinejad, l'ex-Premier ministre Mir Hossein Moussavi et le réformateur Mehdi Karoubi, en présentant des chiffres précis.

"L'économie du pays souffre de l'inflation et de la stagnation", a dit M. Rezaï, qui est docteur en économie. "Le taux de croissance de l'économie était en moyenne de 6% mais il sera inférieur cette année, et pourrait tomber sous 4% d'ici deux ans", a-t-il dit.

Quand M. Ahmadinejad a dit qu'il était "faux de parler de stagnation", et a maintenu comme lors des précédents débats que l'inflation était passé sous 15%, M. Rezaï l'a immédiatement contredit.

Chiffres de la Banque centrale à l'appui il a indiqué que la hausse des prix était passé de 11,9% en 2006 à 25,4% en 2008. Il a eu des mots très durs pour M. Ahmadinejad tout en affirmant "ne pas vouloir utiliser le terme de menteur".

S'adressant au modérateur du débat, il a estimé qu'"on ne devrait pas dissimuler la réalité avec des chiffres, bien sûr je ne dis pas qu'il (Ahmadinejad, ndlr) est un menteur mais cette manipulation des chiffres n'est pas correcte".

Mohsen Rezaï est un conservateur qui a été pendant seize ans le chef du corps des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime.

Ce débat était le dernier opposant chacun des quatre candidats à un autre.

Première publication : 11/06/2009

COMMENTAIRE(S)