Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

TECH 24

Berenson, le robot critique d'art

En savoir plus

Afrique

La dépouille d'Omar Bongo Ondimba est arrivée à Libreville

Vidéo par Guillaume COUDERC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/06/2009

L'avion de l'Armée de l'air espagnole affrété pour transporter la dépouille du président gabonais Omar Bongo Ondimba a atterri à Libreville, la capitale gabonaise. Une foule de 10 000 personnes attendait son arrivée à l'aéroport.

AFP - Environ 10.000 personnes étaient rassemblées jeudi après-midi aux abords de l'aéroport de Libreville dans l'attente de la dépouille mortelle du président gabonais Omar Bongo Ondimba en provenance de Barcelone (Espagne), a constaté un journaliste de l'AFP.
   
Sur le tarmac de l'aéroport Léon Mba, par une forte chaleur, avaient pris place les autorités politiques, institutionnelles, des diplomates et des représentants de toutes les forces de défense et de sécurité du pays, qui doivent rendre au défunt les honneurs militaires.
   
Dans la foule, arborant pour beaucoup des vêtements noirs, étaient visibles des centaines de personnes en T-shirt blanc frappé de la photo de Bongo, sur lequel on pouvait lire: "J'aime et j'admire mon président".
   
"Gloire éternelle à notre regretté président", "Nous sommes le témoin de votre parcours. Nous nous engageons à conserver cet héritage", clamaient également quelques unes des nombreuses affiches et banderoles.
  

Première publication : 11/06/2009

COMMENTAIRE(S)