Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

FRANCE

Jacques Chirac dément avoir reçu de l'argent de l'ex-président gabonais

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/06/2009

En réponse à Valéry Giscard d'Estaing qui l'accuse d'avoir été financièrement soutenu par feu Omar Bongo Ondimba lors de la présidentielle de 1981, Jacques Chirac (photo) affirme que ces propos sont "dénués de tout fondement".

AFP - L'ancien président de la République Jacques Chirac a affirmé mercredi à l'AFP que les propos de Valéry Giscard d'Estaing selon lesquels le président gabonais Omar Bongo aurait soutenu financièrement sa campagne pour la présidentielle de 1981 étaient "dénués de tout fondement".

L'ancien chef de l'Etat était interrogé après une réunion du Conseil constitutionnel à laquelle il participait.

"Ces propos sont dénués de tout fondement. Ils ne relèvent que d'une médiocre polémique", a déclaré Jacques Chirac.

Mardi, VGE avait déclaré sur Europe 1, à propos de la présidentielle de 1981 dans laquelle il a brigué en vain sa réélection, affrontant au premier tour M. Chirac: "normalement, vous savez qu'on n'acceptait pas des versements de fonds provenant de pays étrangers qui soutenaient des candidats en France. Et j'ai appris que Bongo soutenait financièrement Jacques Chirac".

L'ex-président, dont la campagne de 1981 fut plombée par l'affaire des diamants du dictateur centrafricain Bokassa, n'a jamais été avare de piques contre son successeur Chirac.

Ce dernier avait trouvé un défenseur mardi en la personne de Charles Pasqua: "basse insinuation", "calomnie" et "vieillesse", a accusé l'ancien ministre de l'Intérieur.

Les relations de M. Giscard d'Estaing avec celui qui fut son Premier ministre sont notoirement mauvaises. Les deux hommes se côtoient au Conseil constitutionnel où ils siègent en tant qu'ex-présidents.

Annoncé officiellement lundi, le décès d'Omar Bongo, figure historique de la "Françafrique", a relancé le débat sur les relations de la classe politique française avec le continent noir, sur fond d'accusations de financement occulte.
 

Première publication : 11/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)