Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

EUROPE

L'Otan va progressivement réduire son contingent

Dernière modification : 13/08/2009

Les ministres de la Défense des pays de l'Alliance atlantique ont décidé jeudi de réduire la force de maintien de la paix au Kosovo - la Kfor. Le contingent, qui compte actuellement 14 000 soldats, sera progressivement ramené à 2 200 hommes.

AFP - Les ministres de la Défense de l'Otan ont donné jeudi leur feu vert à une réduction progressive de la force de l'alliance atlantique au Kosovo, la Kfor, qui compte actuellement près de 14.000 hommes, a annoncé un diplomate.
  
"L'Otan a approuvé le principe d'une réduction en trois étapes de ses troupes qui pourrait prendre d'un à deux ans", a précisé le diplomate.
  
Au terme de ce processus, "le nombre des soldats tombera à 2.200", a-t-il ajouté.
  
Si, 10 ans après son intervention contre la Serbie, l'Otan a décidé de faire de la Kfor une simple force de "dissuasion", les 28 pays de l'alliance devront encore donner leur aval au démarrage de chacune des trois étapes. Aval qui dépendra de l'évolution des conditions politico-militaires dans l'ancienne province serbe en majorité albanophone.
  
Ainsi, la première étape, qui ramènera les effectifs à 10.000, a souligné ce diplomate, ne commencera effectivement que lorsque le commandant en chef de l'Otan aura soumis son rapport aux ambassadeurs des pays membres et obtenu leur accord, a noté ce diplomate.
  
Il n'a pas précisé à quelle date le général John Craddock ferait ce rapport.
  
La deuxième étape prévoit une réduction à 5.700 hommes et la dernière à 2.200, a-t-il confirmé.
  
"La question clé est celle de la sécurité", a souligné un responsable militaire, confirmant qu'un retrait total n'était pas à l'ordre du jour.
  
Selon un document de l'Otan, la Kfor comptait au 3 juin 2009 quelque 13.829 soldats de 33 pays.
  
Les principaux contingents sont allemand (2.350), italien (1.935), américain (1.483) et français (1.368).

Première publication : 11/06/2009

COMMENTAIRE(S)