Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Sports

Ronaldo en voie d'être transféré au Real Madrid pour 94 millions d'euros

Texte par Nicolas DE SCITIVAUX

Dernière modification : 11/06/2009

Le transfert le plus important de l'histoire du football est en passe de se réaliser. Manchester United accepte une offre de 94 millions d'euros du Real Madrid pour le transfert de Cristiano Ronaldo. Le record actuel est de 73 millions d'euros.

Retrouvez l'analyse du transfert de Cristiano Ronaldo en cliquant ici

 

Quatre-vingt-quatorze millions d’euros. Telle est la somme record que le Real Madrid aura dû débourser pour convaincre le milieu de terrain portugais Cristiano Ronaldo - et plus encore son club actuel, Manchester United - de rejoindre ses rangs.

 

"Après Manchester et, peut-être le Milan AC, le Real Madrid est la seule adresse possible pour un joueur de cette classe", estime Rainer Bonhof, ancien international allemand champion du monde en 1974, vice-président du club de Bundesliga Borussia Mönchengladbach.

  

Mais c’est bien le maillot du Real que devrait porter le ballon d’or Portugais la saison prochaine, où il évoluera aux côtés d’un ancien milanais justement, Kaka, l’autre star recrutée cette année à prix d’or par le Real (65 millions d’euros).

 

Le retour de Florentino Perez, l’emblématique président du club lors de ses "années galactiques", sera donc spectaculaire jusqu’au bout.

 

En 2001, c’était lui déjà qui avait débaucher  Zinedine Zidane de la Juventus de Turin en dépensant la coquette somme de 73 millions d’euros.

 

"La vocation du Real est d'engager les meilleurs joueurs du monde à chaque poste", avait alors déclaré Florentino Perez. Une philosophie que le président continue d’appliquer à la lettre.

  

Un joueur vaut-il autant d’argent ?

 

Une chose est sûre, l’investissement concédé par le Real Madrid ne sera pas évident à amortir.

 

"Je ne peux pas croire qu’un joueur vaille autant d’argent, s’étonne Rainer Bonhof. Les dirigeants du Real comptent évidemment sur les droits télévisés, des évènements médiatiques et la vente de produits dérivés pour s’y retrouver, mais ça va être dur de financer la totalité de la somme", ajoute-t-il.

 

Un financement qui dépendra beaucoup de la performance de Ronaldo sur le terrain, car si le talent du Portugais est indéniable, il ne l’utilise pas toujours au profit de son équipe.

 

"Il s’est rapproché de sa terre natale et je crois qu’il s’adaptera vite,  poursuit le champion du monde allemand. Mais il devra être au service du collectif".

 

Le Real Madrid bat son propre record

  

Sur la liste des transferts les plus élevés de tous les temps, les trois premières places sont désormais occupées par des joueurs madrilènes (Ronaldo 94 millions d’euros, Zidane 73 millions et Kaka 65 millions).

 

Au-delà de la qualité des joueurs, il s’agit aussi d’éblouir le monde du football.

 

"Il y a la concurrence avec Barcelone, explique Rainer Bonhof. Mais ils veulent aussi reconquérir le titre européen, qui leur échappe depuis sept ans."

 

Sous la première ère Perez, le Real Madrid avait remporté une fois la célèbre "coupe aux grandes oreilles". C’était en 2002.

 

Le Real, qui a toujours voulu les meilleurs joueurs, s’en donne les moyens. Le club a déjà déboursé 159 millions d’euros pour Kaka et Ronaldo.

 

Mais c’est loin d’être assez pour Florentino Perez. Les rumeurs concernant l’arrivée de Franck Ribéry, actuellement au Bayern Munich, et celle de l’attaquant espagnol David Villa, qui évolue à Valence, vont bon train.

 

Le club bavarois demanderait quelque 50 millions d’euros pour l’international français. S’il cédait, le Real, qui aurait également proposé 37 millions d’euros à Valence pour Villa, exploserait donc largement la barre de 200 millions d’euros pour se renforcer cette saison.

 

"Les Galactiques sont de retour… du moins sur le papier !", conclut Bonhof.

 

Première publication : 11/06/2009

COMMENTAIRE(S)