Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Loi Macron : la France, impossible à réformer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Dette grecque : que peut faire Alexis Tsipras ?

En savoir plus

#ActuElles

Le combat du Laos contre la mortalité maternelle

En savoir plus

FOCUS

Le Golan en état d'alerte

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le Paris secret des passages

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mauvais pari"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Bond de popularité pour l'exécutif : regain éphémère ou capital politique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'insaisissable Djamel Beghal"

En savoir plus

DÉBAT

Éducation, banlieues, jeunesse, le "vivre-ensemble" de François Hollande (partie 2)

En savoir plus

Ben Laden est toujours au Pakistan, selon le patron de la CIA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Interrogé par des journalistes, le directeur de la CIA, Leon Panetta, a affirmé que le chef du réseau Al-Qaïda (à dr.) se trouvait toujours au Pakistan. Il se cacherait dans les régions montagneuses situées à la frontière avec l'Afghanistan.

REUTERS - Le chef d'Al Qaïda, Oussama ben Laden, se cache au Pakistan, a réaffirmé jeudi le directeur de la CIA, Leon Panetta.


Prié par des journalistes de dire s'il était sûr que le leader islamiste se trouvait au Pakistan, le chef de l'agence américaine de renseignement a répondu: "D'après nos dernières informations, c'est toujours le cas".


Selon Washington, Ben Laden et son adjoint égyptien Ayman al Zaouahri, en fuite depuis les attentats du 11 septembre 2001 revendiqués par Al Qaïda, se cacheraient dans les régions montagneuses à la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan.


Trouver Ben Laden est "l'une de nos principales priorités", a dit Panetta. "Ce que nous espérons, c'est que l'offensive militaire pakistanaise actuellement en cours, combinée à nos propres opérations, va accroître nos chances de le trouver."


Pour le chef de la CIA, Al Qaïda "reste la principale menace" pour la sécurité des Etats-Unis car les chefs du groupe islamiste, notamment au Pakistan, continuent de comploter contre l'Amérique.


L'armée pakistanaise a étendu mercredi son offensive contre les islamistes à un district frontalier de la région tribale du Waziristan, tuant une centaine d'activistes.


L'armée dit avoir quasiment éliminé les insurgés islamistes dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, où leur influence un temps croissante alimentait des craintes quant à la stabilité du pays, puissance nucléaire alliée des Etats-Unis.


Les militaires se sont tournés mercredi vers le district de Bannu, dans l'Est, où jusqu'à 800 militants islamistes ont afflué du Waziristan.


Les Occidentaux exhortent depuis longtemps Islamabad à nettoyer le Waziristan, d'où les taliban et militants d'Al Qaïda
préparent leurs attaques vers l'Afghanistan voisin. L'intention est prêtée aux autorités d'en faire la prochaine étape de leur vaste offensive.

Première publication : 12/06/2009

COMMENTAIRE(S)