Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

SCIENCES

Facebook bannit un groupe anti-musulman

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Le site de réseau social Facebook a retiré de ses pages celle d'un groupe anti-musulman baptisé "I Hate Muslims in Oz" accusé de se servir de la plateforme communautaire pour véhiculer "un discours explicite de haine".

AFP - Le site de socialisation Facebook a annoncé jeudi avoir retiré de ses pages un groupe anti-musulman car il affichait "un discours explicite de haine".

"Nous avons démantelé le groupe 'I Hate Muslims in Oz' car il contenait un discours explicite de haine", a souligné Facebook en réponse à une question de l'AFP.

"A chaque fois que les organisations négationnistes ont fait de même, et ont été identifiées, nous avons pris les mêmes mesures", a ajouté le site.

Facebook, qui revendique 200 millions d'utilisateurs, se présente comme une plateforme neutre de partage et de communication. Le site affirme protéger les droits d'expression de ses utilisateurs sur des points de vue potentiellement offensifs mais refuse d'être utilisé pour véhiculer des commentaires dangereux ou haineux.

Première publication : 12/06/2009

COMMENTAIRE(S)