Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Economie

Koenigsegg va racheter Saab, selon un média suédois

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Koenigsegg, un petit constructeur suédois de luxueuses voitures de sport, s'apprête à racheter son compatriote Saab, mis en vente par General Motors, son actuel propriétaire américain, selon la télévision publique suédoise.

AFP - Le fabricant suédois de voitures de sport Koenigsegg, appuyé par des investisseurs norvégiens, va reprendre le constructeur automobile suédois Saab, mis en vente par son propriétaire américain General Motors, affirme jeudi la télévision publique suédoise.

"Les acheteurs ont signé une lettre d'intention pour acheter Saab", indique la télévision suédoise sur son site internet, citant des sources anonymes.

"Les négociations finales sur des détails vont se poursuivre dans les mois à venir", croit savoir la télévision suédoise.

"Nous nous rapprochons d'un accord, mais les dernières étapes de la transaction demeurent", selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP, qui a refusé de nommer les parties.

Joint par l'AFP, Saab, qui a affirmé ces dernières semaines être en discussions avec deux ou trois repreneurs potentiels avec l'objectif d'un accord d'ici fin juin, a refusé de commenter, de même que General Motors.

Koenigsegg, fondé en 1994, n'a produit l'an dernier qu'une vingtaine de voitures de sport de grand luxe par an, vendues plus d'un million d'euros chacune. Basé dans le sud de la Suède, ce constructeur confidentiel emploie seulement 45 personnes.

Le gouvernement suédois a par ailleurs annoncé jeudi qu'il était prêt à apporter des garanties financières à Saab Automobile, donnant un signe clair que la reprise du constructeur automobile suédois est proche.

Le gouvernement a autorisé l'Office suédois de la dette, qui fait office de banque interne de l'Etat, à entamer des négociations pour garantir le prêt de 500 millions d'euros que Saab a demandé à la Banque européenne d'investissement (BEI)

"Nous avons toujours dit que l'office de la dette pourra commencer des négociations sur les garanties du prêt quand il y aura un nouveau propriétaire pour Saab", a déclaré le secrétaire d'Etat aux entreprises Joran Hägglund, cité dans le communiqué.
 

Première publication : 12/06/2009

COMMENTAIRE(S)