Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Economie

Koenigsegg va racheter Saab, selon un média suédois

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Koenigsegg, un petit constructeur suédois de luxueuses voitures de sport, s'apprête à racheter son compatriote Saab, mis en vente par General Motors, son actuel propriétaire américain, selon la télévision publique suédoise.

AFP - Le fabricant suédois de voitures de sport Koenigsegg, appuyé par des investisseurs norvégiens, va reprendre le constructeur automobile suédois Saab, mis en vente par son propriétaire américain General Motors, affirme jeudi la télévision publique suédoise.

"Les acheteurs ont signé une lettre d'intention pour acheter Saab", indique la télévision suédoise sur son site internet, citant des sources anonymes.

"Les négociations finales sur des détails vont se poursuivre dans les mois à venir", croit savoir la télévision suédoise.

"Nous nous rapprochons d'un accord, mais les dernières étapes de la transaction demeurent", selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP, qui a refusé de nommer les parties.

Joint par l'AFP, Saab, qui a affirmé ces dernières semaines être en discussions avec deux ou trois repreneurs potentiels avec l'objectif d'un accord d'ici fin juin, a refusé de commenter, de même que General Motors.

Koenigsegg, fondé en 1994, n'a produit l'an dernier qu'une vingtaine de voitures de sport de grand luxe par an, vendues plus d'un million d'euros chacune. Basé dans le sud de la Suède, ce constructeur confidentiel emploie seulement 45 personnes.

Le gouvernement suédois a par ailleurs annoncé jeudi qu'il était prêt à apporter des garanties financières à Saab Automobile, donnant un signe clair que la reprise du constructeur automobile suédois est proche.

Le gouvernement a autorisé l'Office suédois de la dette, qui fait office de banque interne de l'Etat, à entamer des négociations pour garantir le prêt de 500 millions d'euros que Saab a demandé à la Banque européenne d'investissement (BEI)

"Nous avons toujours dit que l'office de la dette pourra commencer des négociations sur les garanties du prêt quand il y aura un nouveau propriétaire pour Saab", a déclaré le secrétaire d'Etat aux entreprises Joran Hägglund, cité dans le communiqué.
 

Première publication : 12/06/2009

COMMENTAIRE(S)