Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

FRANCE

Les grèves étudiantes en vacances d'été

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Les étudiants de l'université Toulouse II-Le Mirail, dernière faculté française mobilisée, ont levé le piquet de grève, mais demeurent mobilisés contre les réformes gouvernementales. Et envisagent de reprendre le mouvement à la rentrée.

AFP - Les étudiants ont voté la levée des piquets de grève à Toulouse II-Le Mirail (Lettres, langues, histoire...), dernière université mobilisée au niveau national contre les réformes du gouvernement, a-t-on appris vendredi auprès du Comité de lutte.

 

"Nous avons décidé en assemblée générale la fin des piquets de grève, mais nous restons mobilisés et actifs pour veiller à ce que les étudiants ne soient pas sanctionnés" pour leur participation au mouvement de protestation, a déclaré à l'AFP Côme, un des porte-parole des étudiants en grève.

 

Les examens de juin ont été annulés et reportés en septembre dans cette université, paralysée pendant quatre mois: un mois par la grève des enseignants-chercheurs, puis trois mois par un mouvement qui rassemblait aussi le personnel administratif.

 

Le vote marque aussi la fin d'un tête-à-tête avec les forces de l'ordre, appelées en renfort ces deux dernières semaines par le président de l'université afin d'empêcher les étudiants de poursuivre le blocage.

 

A plusieurs reprises, des déblocages par les services de sécurité de l'université ou par les forces de l'ordre avaient donné lieu à de nouveaux blocages des étudiants, mais l'activité a repris tant bien que mal cette semaine.

 

Les étudiants et personnels de l'université Toulouse II-Le Mirail (UTM) avaient voté mardi la poursuite de la grève, dénonçant l'organisation des examens et la présence des forces de l'ordre dans les environs de l'établissement.

 

Cette semaine, des rencontres pédagogiques entre étudiants et professeurs se sont déroulées sur le campus. Les enseignants proposent dans certaines matières des dossiers écrits à réaliser d'ici à la fin août qui se substitueront à des examens sur table. Ces évaluations ne permettront cependant pas de valider complètement le 2e semestre.

 

Comme dans d'autres universités, les étudiants envisagent de reprendre le mouvement à la rentrée.

Première publication : 12/06/2009

COMMENTAIRE(S)