Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

FRANCE

Trois nouveaux corps repêchés au large du Brésil

©

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2009

Trois nouveaux corps ont été repêchés dans l'océan Atlantique, jeudi, dans la zone où l'Airbus d'Air France s'est abîmé en mer, le 1er juin. Des 228 passagers de l'avion disparu, 44 ont, à ce jour, été retrouvés.

REUTERS - Trois nouveaux corps ont été repêchés jeudi dans la zone de l'océan Atlantique où s'est abîmé l'Airbus d'Air France, portant à quarante-quatre le nombre de corps récupérés jusqu'à présent, a annoncé le Brésil.


L'appareil, qui assurait le 1er juin la liaison entre Rio de Janeiro et la France, avait 228 personnes à bord, dont 72 Français.


Les équipes brésiliennes et françaises poursuivent les opérations de recherches pour récupérer des corps et des débris du vol AF447. La zone de recherches est située à environ 1.000 km des côtes nord du Brésil.


Le sous-marin nucléaire français Emeraude a commencé mercredi à rechercher les boîtes noires de l'Airbus A330. Son objectif est de les localiser pour qu'elles puissent être récupérées en cas de découverte par des robots sous-marins embarqués à bord du navire français "Pourquoi pas".


Les causes de la catastrophe, le pire accident dans l'histoire d'Air France, n'ont toujours pas été établies.


Des messages automatiques envoyés par l'avion montrent que les sondes de vitesse, les tubes "Pitot", pourraient avoir transmis des indications erronées, élément possible du drame.


Airbus a assuré jeudi ne pas avoir l'intention de clouer au sol sa flotte d'A330 et d'A340.


Tant le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) que le principal syndicat de pilotes ont indiqué qu'aucun lien n'avait  été établi à ce stade entre les "tubes Pitot" et l'accident.


Par précaution, le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a fait pression sur Air France pour obtenir que plus aucun A330 et A340 ne décolle depuis mardi sans avoir au moins deux sondes de nouvelle génération sur trois.


Le directeur général d'Air France, Pierre-Henri Gourgeon, a déclaré jeudi ne pas être convaincu que ces sondes aient causé l'accident et a souligné que le nouveau modèle était susceptible d'éviter des incidents, sans être absolument nécessaire à la sécurité des appareils.

Première publication : 12/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)