Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Six nouveaux corps repêchés par un navire français

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2009

Six nouveaux corps ont été repêchés par un navire français participant aux recherches dans l'Atlantique, où l'A330 du vol Rio-Paris s'est abîmé en mer, le 1er juin, avec 228 personnes à son bord. Pour l'heure, 50 corps ont été retrouvés.

AFP - Un navire français a repêché vendredi six nouveaux corps, portant le total à 50 sur les 228 victimes du vol AF 447 Rio-Paris qui s'est abîmé en plein Atlantique, a annoncé un porte-parole militaire brésilien.

Ces nouveaux corps ont été récupérés par le Mistral, qui participe aux recherches de corps et de débris de l'Airbus A330 d'Air France disparu dans la nuit du 31 mai au 1er juin.

Le porte-parole, le général de l'armée de l'air Ramon Cardoso, a précisé que les six corps ne seront officiellement comptabilisés que lorsqu'ils auront été transférés à bord d'un navire brésilien.

Il a réaffirmé que les recherches ne s'arrêteront que "lorsqu'il n'y aura plus aucune possibilité de repêcher des corps ou des débris" de l'avion. "Cela ne va pas s'arrêter le 19 juin", a-t-il ajouté. Mais il a souligné, que à partir de cette date, une évaluation sera faite tous les deux jours sur la poursuite de cette opération.

 

Première publication : 13/06/2009

COMMENTAIRE(S)