Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radicalisation : un nouveau plan pour sortir de l'impasse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : de l'inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat sur les armes aux États-Unis : une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat sur les armes aux États-Unis : une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Agriculture productiviste : "Des modèles alternatifs existent !"

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

FRANCE

Six nouveaux corps repêchés par un navire français

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2009

Six nouveaux corps ont été repêchés par un navire français participant aux recherches dans l'Atlantique, où l'A330 du vol Rio-Paris s'est abîmé en mer, le 1er juin, avec 228 personnes à son bord. Pour l'heure, 50 corps ont été retrouvés.

AFP - Un navire français a repêché vendredi six nouveaux corps, portant le total à 50 sur les 228 victimes du vol AF 447 Rio-Paris qui s'est abîmé en plein Atlantique, a annoncé un porte-parole militaire brésilien.

Ces nouveaux corps ont été récupérés par le Mistral, qui participe aux recherches de corps et de débris de l'Airbus A330 d'Air France disparu dans la nuit du 31 mai au 1er juin.

Le porte-parole, le général de l'armée de l'air Ramon Cardoso, a précisé que les six corps ne seront officiellement comptabilisés que lorsqu'ils auront été transférés à bord d'un navire brésilien.

Il a réaffirmé que les recherches ne s'arrêteront que "lorsqu'il n'y aura plus aucune possibilité de repêcher des corps ou des débris" de l'avion. "Cela ne va pas s'arrêter le 19 juin", a-t-il ajouté. Mais il a souligné, que à partir de cette date, une évaluation sera faite tous les deux jours sur la poursuite de cette opération.

 

Première publication : 13/06/2009

COMMENTAIRE(S)