Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les opposants iraniens tentent une cyber-révolution

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/06/2009

Plusieurs sites internet du gouvernement iranien sont inaccessibles depuis ce lundi, victimes de cyber-attaques. Un mouvement qui prend de l’ampleur mais qui suscite toutefois des réserves de la part de spécialistes de la sécurité.

Alors que dans les rues de Téhéran la colère des opposants gronde, sur le Web une offensive d’un autre type est en cours. Depuis ce lundi, plusieurs sites officiels iraniens, dont le blog du président Mahmoud Ahmadinejad, affichent un étrange message. "Le nombre maximum de visiteurs est atteint, les serveurs sont saturés."
 

Conséquence : le contenu de ces sites est inaccessible. Mais ce n’est probablement pas l’afflux d’internautes pro-Ahmadinejad qui en est à l’origine. Au contraire, des opposants ont lancé une sorte de cyber-révolution qui vise à bloquer l’accès aux sites du régime iranien depuis la réélection du président conservateur.
 

 

Sur le site de microblogging Twitter, un fil spécifique, DDOSIran, appelle les internautes à participer à une attaque internet de type DDOS (Denial of service). Un procédé classique pour les "hackers" qui consiste à surcharger un site de requêtes jusqu’à ce que les serveurs craquent. Les internautes qui participent au mouvement tiennent la communauté au courant du nombre de sites qui tombent sous ces assauts virtuels.
 

Une initiative "stupide" ?
 

Au fil des heures, le mouvement prend de l’ampleur. Plusieurs pages recensent les attaques en cours et les sites qui tombent. On apprend ainsi sur freeiran que le portail de l’ayatollah Ali Khamenei est devenu une cible prioritaire.
 

Mais ces attaques ne font pas l’unanimité. Entre autres, le blogueur et spécialiste de la sécurité informatique russe Evgeny Morozov estime qu’il s’agit d’une initiative "stupide". "Cela ne fait qu’accréditer l’idée qu’Internet peut être dangereux et donne raison au gouvernement iranien dans son entreprise de censurer l’accès au Net", explique-t-il.
 

Les autorités iraniennes ont en effet bloqué l’accès à plusieurs sites internet d’opposants et à certains sites communautaires comme Facebook ou le site de partage de vidéo YouTube le week-end dernier. L’accès aux médias étrangers est également perturbé.

Première publication : 15/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)