Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Economie

MySpace se sépare de près d'un tiers de ses effectifs

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/06/2009

La crise et la concurrence de Facebook affectent durement le site de socialisation MySpace. Cette ex-étoile du Web 2.0 a annoncé qu'elle allait supprimer 500 postes, soit près de 30 % de ses effectifs globaux.

AFP - Le site de socialisation MySpace (groupe News Corporation) a annoncé mardi qu'il réduirait ses effectifs de près de 30%, supprimant près de 500 postes pour ne garder qu'un millier d'employés aux Etats-Unis, près de deux mois après l'arrivée d'une nouvelle direction.
  
"Nos effectifs étaient enflés et freinaient notre capacité à devenir une société efficace et agile, travaillant en équipe", a déclaré le directeur général Owen Van Natta, cité dans un communiqué.
  
"Je comprends que ces changements soient douloureux pour beaucoup de gens. Ils sont aussi nécessaires pour la santé à long terme et la culture MySpace", a-t-il ajouté.
  
Jonathan Miller, le patron des activités internet de News Corp, le groupe du magnat Rupert Murdoch, a aussi estimé que MySpace était surdimensionné par rapport au marché. "Je pense que cette restructuration aidera MySpace à travailler bien plus efficacement", a-t-il ajouté.
  
Cette restructuration intervient alors que MySpace, pionnier des sites de socialisation lancé il y a six ans, s'est fait largement distancer ces derniers mois par son grand concurrent Facebook, fondé en 2004.
  
Les effectifs de MySpace resteront encore supérieurs à ceux de Facebook, qui revendique plus de 850 employés.
  
Or MySpace, propriété de News Corp depuis 2005, revendique 130 millions d'utilisateurs contre 200 millions pour Facebook, dont la croissance s'est accélérée sous l'impulsion de son fondateur Mark Zuckerberg, 24 ans.
  
L'institut Nielsen Online avait révélé au début du mois que la fréquentation de MySpace avait chuté de 31% en avril sur un an aux Etats-Unis.
  
Mais alors que Facebook peine à rentabiliser sa popularité, MySpace était encore présenté par sa direction comme "très rentable" en avril.
  
M. Van Natta, un ancien de Facebook, avait remplacé en avril un cofondateur de MySpace, Chris DeWolfe, à la tête de la société, quelques semaines après l'arrivée dans le groupe de M. Miller.

Première publication : 16/06/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)