Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Economie

MySpace se sépare de près d'un tiers de ses effectifs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/06/2009

La crise et la concurrence de Facebook affectent durement le site de socialisation MySpace. Cette ex-étoile du Web 2.0 a annoncé qu'elle allait supprimer 500 postes, soit près de 30 % de ses effectifs globaux.

AFP - Le site de socialisation MySpace (groupe News Corporation) a annoncé mardi qu'il réduirait ses effectifs de près de 30%, supprimant près de 500 postes pour ne garder qu'un millier d'employés aux Etats-Unis, près de deux mois après l'arrivée d'une nouvelle direction.
  
"Nos effectifs étaient enflés et freinaient notre capacité à devenir une société efficace et agile, travaillant en équipe", a déclaré le directeur général Owen Van Natta, cité dans un communiqué.
  
"Je comprends que ces changements soient douloureux pour beaucoup de gens. Ils sont aussi nécessaires pour la santé à long terme et la culture MySpace", a-t-il ajouté.
  
Jonathan Miller, le patron des activités internet de News Corp, le groupe du magnat Rupert Murdoch, a aussi estimé que MySpace était surdimensionné par rapport au marché. "Je pense que cette restructuration aidera MySpace à travailler bien plus efficacement", a-t-il ajouté.
  
Cette restructuration intervient alors que MySpace, pionnier des sites de socialisation lancé il y a six ans, s'est fait largement distancer ces derniers mois par son grand concurrent Facebook, fondé en 2004.
  
Les effectifs de MySpace resteront encore supérieurs à ceux de Facebook, qui revendique plus de 850 employés.
  
Or MySpace, propriété de News Corp depuis 2005, revendique 130 millions d'utilisateurs contre 200 millions pour Facebook, dont la croissance s'est accélérée sous l'impulsion de son fondateur Mark Zuckerberg, 24 ans.
  
L'institut Nielsen Online avait révélé au début du mois que la fréquentation de MySpace avait chuté de 31% en avril sur un an aux Etats-Unis.
  
Mais alors que Facebook peine à rentabiliser sa popularité, MySpace était encore présenté par sa direction comme "très rentable" en avril.
  
M. Van Natta, un ancien de Facebook, avait remplacé en avril un cofondateur de MySpace, Chris DeWolfe, à la tête de la société, quelques semaines après l'arrivée dans le groupe de M. Miller.

Première publication : 16/06/2009

COMMENTAIRE(S)